1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

AUTO-Nissan-Baisse plus marquée que prévu du bénéfice du T2
Reuters08/11/2018 à 08:54

    8 novembre (Reuters) - Nissan  7201.T , partenaire de
Renault  RENA.PA  au sein de la première alliance automobile
mondiale, a annoncé jeudi une baisse plus marquée que prévu de
son bénéfice trimestriel, le groupe pâtissant toujours d'une
baisse de ses ventes aux Etats-Unis.
    Sur la période juillet-septembre, deuxième trimestre de
l'exercice fiscal 2018-2019, le résultat d'exploitation du
deuxième constructeur japonais a reculé de 21,2%, à 101,2
milliards de yens (779 millions d'euros) contre une prévision
médiane de neuf analystes de 130,1 milliards, selon des données
Refinitiv.
    Nissan a maintenu sa prévision d'un bénéfice net 2018-2019
en recul de 6%, à 540 milliards de yens, projection fondée sur
un taux de change moyen de 105 yens pour un dollar jusqu'à fin
mars.
   
    * LES CONSTRUCTEURS ONT MIEUX TENU QUE LES ÉQUIPEMENTIERS
    Les constructeurs automobiles disposant de positions
géographiques fortes ont tiré leur épingle du jeu au troisième
trimestre dans un contexte de tensions commerciales accrues,
tandis que les équipementiers ont davantage souffert que leurs
grands clients des perturbations en Europe et en Chine.
    Parmi les leaders mondiaux du secteur, Toyota  7203.T  a
relevé sa prévision de bénéfice grâce à la croissance de ses
ventes en Asie et General Motors  GM.N  - qui avait il est vrai
signé un warning en juillet - a battu le consensus haut la main,
surfant sur une forte demande en Amérique du Nord. Et si les
ventes de Volkswagen  VOWG_p.DE  en Europe ont souffert du
passage aux nouvelles normes d'homologation WLTP, le géant
allemand a vu son bénéfice baisser moins que prévu au troisième
trimestre.
     Hormis Daimler  DAIGn.DE , affecté par la crise du diesel
en Allemagne, Subaru  7270.T  ou encore BMW  BMWG.DE , les
avertissements sur résultats se sont concentrés cette saison sur
les équipementiers, plus sensibles aux perturbations du WLTP
dans la production européenne et affectés par l'incertitude
croissante sur les choix technologies qui s'imposeront dans le
secteur au cours des prochaines années.
    Schaeffler  SHA_p.DE , Goodyear  GT.O , Autoliv  ALIVsdb.ST 
 ALV.N , Valeo  VLOF.PA  et Michelin  MICP.PA  ont tous averti
sur leurs prévisions 2018 de résultats ou de marché à cause du
WLTP et de la dégradation des perspectives de croissance sur le
marché chinois, premier marché automobile mondial.  

   Autres résultats trimestriels des grands constructeurs
automobiles mondiaux:
        
    * BMW-LA MARGE AMPUTÉE PAR LA R&D POUR LA VOITURE ÉLECTRIQUE
    7 novembre - Le bénéfice d'exploitation de BMW  BMWG.DE  a
chuté de 27% à 1,75 milliard d'euros au troisième trimestre, un
résultat inférieur aux attentes du marché, en raison notamment
d'une hausse des dépenses en recherche et développement liée à
la voiture électrique.
    Les analystes interrogés par Reuters attendaient un bénéfice
avant intérêts et taxes (Ebit) de 1,795 milliard d'euros.
    Le constructeur allemand a annoncé que la marge
opérationnelle de sa division automobile était tombée à 4,4% au
troisième trimestre contre 8,6% un an plus tôt et une fourchette
d'objectifs de 8% à 10%.
    BMW avait dès septembre lancé un avertissement sur ses
résultats annuels.  
    
    * LE BÉNÉFICE DE TOYOTA AU T2 SOUTENU PAR LES VENTES EN ASIE
    6 novembre - Toyota Motor  7203.T  a relevé mardi sa
prévision de bénéfice d'exploitation annuel de 4,3% en raison de
la faiblesse du yen, le résultat de la seule période
juillet-septembre, deuxième trimestre de l'exercice 2018-2019,
ayant été dopé par la poursuite de la croissance de ses ventes
en Asie et en Europe.
    Le constructeur automobile japonais anticipe désormais un
bénéfice annuel de 2.400 milliards de yens (18,56 milliards
d'euros) contre 2.300 milliards de yens auparavant, sur la base
d'un taux de change moyen de 110 yens pour un dollar jusqu'en
mars.
    En relevant sa prévision, Toyota table désormais sur un
résultat stable par rapport à celui de l'exercice annuel
précédent
    Sur les trois mois à fin septembre, le bénéfice est ressorti
à 579,1 milliards de yens, en hausse de 11%. Il est cependant
légèrement en deçà du consensus de dix analystes qui tablaient
en moyenne sur 584,89 milliards de yens, selon des données de
Refinitiv.
    Les ventes en Chine ont largement contribué à ce résultat et
la rentabilité du groupe s'est améliorée sur ses principaux
marchés, y compris en Amérique du Nord.
    Le titre a fini en hausse de 2,09% à la Bourse de Tokyo, où
le Nikkei  .N225  a progressé de 1,14%.  
    
    * FERRARI BAISSE EN BOURSE APRÈS SES RÉSULTATS
    5 novembre - Ferrari a annoncé lundi une hausse de près de
5% de son bénéfice d'exploitation (Ebitda) au troisième
trimestre mais le titre perd 2% à la mi-journée à la Bourse de
Milan car certains investisseurs attendaient un relèvement des
perspectives 2018.
    L'Ebitda, porté par des performances positives sur tous les
marchés du groupe et des ventes de 8 cylindres solides, s'est
établi à 278 millions d'euros, contre 266 millions un an plus
tôt et 282 millions attendus selon des données Refinitiv.
    Le chiffre d'affaires est resté quasiment inchangé à 838
millions d'euros, légèrement sous le consensus (845 millions).
    
    * SUBARU ABAISSE SES OBJECTIFS
    5 novembre - Subaru  7270.T  a annoncé lundi qu'il
rappellerait 100.000  voitures supplémentaires vendues au Japon,
dont sa populaire Impreza, à la suite de nouvelles inspections,
ce qui conduit le constructeur japonais à abaisser d'un quart sa
prévision de bénéfice d'exploitation annuel.
    L'action Subaru a perdu 5% à la Bourse de Tokyo, à ses plus
bas de quatre ans, après ces nouvelles.
    Le titre est en repli de 19,2% depuis le début de l'année -
après avoir abandonné 24,9% en 2017 - sous le coup à la fois
d'un scandale de falsification de contrôles, révélé l'an
dernier, qui a coûté son poste au président du groupe et
entraîné le rappel de 400.000 véhicules, et de 400.000 rappels
supplémentaires pour un défaut de conception des ressorts de
soupape des moteurs.  
    
    * GM BAT LE CONSENSUS HAUT LA MAIN, OPTIMISTE POUR LE BPA 
    31 octobre - General Motors  GM.N  a annoncé mercredi des
profits trimestriels très au-dessus des attentes et a dit tabler
pour l'exercice 2018 sur un bénéfice net qui se situera dans le
haut de la fourchette des prévisions grâce à une forte demande
en Amérique du Nord.
    L'action GM faisait un bond de 7,6% dans les transactions
électroniques d'avant-Bourse à Wall Street après ces annonces.
    Le constructeur automobile a réalisé au troisième trimestre
un bénéfice net de 2,53 milliards de dollars (2,23 milliards
d'euros), ou 1,75 dollar par action, contre une perte de 2,98
milliards (2,03 dollars) un an plus tôt.
    Le troisième trimestre 2017 incluait une charge liée à
l'Europe.
    Hors éléments exceptionnels, GM a réalisé un BPA de 1,87
dollar et a aisément battu le consensus qui était de 1,25
dollar, selon des données Refinitiv.
    Le chiffre d'affaires a progressé de 6,4% à 35,8 milliards
de dollars, là aussi au-dessus des 34,85 milliards attendus.
    GM a été en mesure d'augmenter ses prix, surtout en Amérique
du Nord, ce qui s'est traduit positivement à hauteur d'un
milliard de dollars dans ses comptes trimestriels et a permis de
compenser le renchérissement des matières premières.
    Le constructeur a confirmé son objectif d'un BPA de 5,80 à
6,20 dollars pour 2018 mais a précisé qu'il pensait finir
l'année dans le haut de la fourchette de cette prévision, et
peut-être même plus haut encore, en invoquant un taux fiscal
favorable et sa solide performance.
    En juillet, GM avait abaissé sa prévision annuelle en
invoquant l'acier et l'aluminium plus chers en raison des tarifs
douaniers imposés par l'administration Trump.
         
    * FCA PROMET UN DIVIDENDE EXCEPTIONNEL AVEC MAGNETI MARELLI
    30 octobre - Fiat Chrysler Automobile  FCHA.MI   FCAU.N  a
réalisé au troisième trimestre un bénéfice supérieur aux
attentes et s'est engagé mardi à verser à ses actionnaires deux
milliards d'euros de dividende exceptionnel avec le revenu tiré
de la vente de Magneti Marelli.
    Le constructeur italo-américain a annoncé la semaine
dernière la vente de l'équipementier Magneti Marelli au japonais
Calsonic Kansei pour 6,2 milliards d'euros.  
    FCA a enregistré sur la période juillet-septembre un
bénéfice avant intérêts et taxes (Ebit) en hausse de 13% à 1,995
milliard d'euros, alors que les analystes l'attendaient à 1,87
milliard.
    Les ventes ont elles aussi été supérieures aux attentes, en
progression de 9% à 28,77 milliards d'euros.
    Fiat Chrysler a confirmé ses prévisions de résultats
opérationnels pour l'ensemble de l'année.
    
    * SCHAEFFLER AVERTIT À SON TOUR SUR SES RÉSULTATS 2018
    30 octobre - L'équipementier allemand Schaeffler  SHA_p.DE ,
spécialiste des roulements à billes, a abaissé mardi ses
objectifs annuels pour le groupe dans son ensemble et pour sa
division automobile en invoquant la volatilité grandissante du
marché automobile mondial, surtout en Chine. 
    Le titre perd 3% après ces annonces et entraîne les autres
équipementiers européens dans son sillage.
    Le groupe table désormais sur une croissance de son chiffre
d'affaires de 4% à 5% à changes constants (contre 5% à 6%
précédemment), sur une marge d'Ebit avant éléments exceptionnels
entre 9,5% et 10,5% (vs 10,5% à 11,5%) et sur un flux de
trésorerie disponible avant transactions de M&A d'environ 300
millions d'euros (vs environ 450 millions).
    Selon des chiffres provisoires, Schaeffler a réalisé au
troisième trimestre une performance en deçà de ses attentes dans
sa division automobile qui a aussi contribué à l'ajustement de
ses objectifs annuels. 
    Le groupe annonce pour la période un Ebit de 376 millions
d'euros (416 millions au T3 2017) sur un chiffre d'affaires de
3,521 milliards (3,434 milliards).    
    L'impact croissant des tensions commerciales et de la
décélération de la croissance économique en Chine, premier
marché automobile mondial, sur les chaînes d'approvisionnement a
contraint récemment fabricants et fournisseurs - Valeo
 VLOF.PA , Michelin  MICP.PA , Goodyear  GT.O  ou encore Autoliv
 ALIVsdb.ST  ALV.N  - à abaisser leurs prévisions de résultats
annuels.
    
    * LE BÉNÉFICE DE VOLKSWAGEN BAISSE MOINS QUE PRÉVU
    30 octobre - Volkswagen  VOWG_p.DE  a réalisé au troisième
trimestre un bénéfice meilleur que prévu malgré une contraction
de 18,6% due à une baisse des ventes de véhicules et au
durcissement des normes antipollution.  
    Le constructeur allemand a fait état mardi d'un bénéfice
d'exploitation ajusté de 3,51 milliards d'euros alors que les
analystes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 3,21
milliards. 
    Il a confirmé sa prévision d'une marge d'exploitation en
2018, hors exceptionnels, comprise entre 6,5% et 7,5% aussi bien
pour l'ensemble du groupe que pour l'activité de voitures
particulières.
    En tenant compte des éléments exceptionnels, cette marge
sera un peu en deçà de cette fourchette.
    
    * HONDA FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU T3
    30 octobre - Honda Motor  7267.T  a publié mardi un bénéfice
d'exploitation trimestriel en hausse de 40,2% et supérieur aux
attentes, à 214,4 milliards de yens (1,67 milliard de yens), à
la faveur d'une progression de ses ventes de motos en Asie et
d'une réduction de ses coûts.
    Le troisième constructeur automobile japonais a aussi
profité d'une base de comparaison favorable, son résultat sur la
période juillet-septembre 2017 ayant subi une forte contraction
du fait essentiellement de changements comptables dans son
système de retraites et de frais juridiques.
    Conformément aux attentes, Honda a relevé sa prévision de
bénéfice annuel pour tenir compte d'une nouvelle hypothèse de
parité yen/dollar.
    
    * GOODYEAR ABAISSE SES OBJECTIFS, LE TITRE CHUTE
    26 octobre - Goodyear Rubber & Tyre  GT.O  est le deuxième
équipementier automobile de premier plan à abaisser vendredi ses
objectifs, le fabricant américain de pneus évoquant la hausse du
coût des matières premières, une demande ralentie en Chine et
une volatilité des conditions en Brésil.
    Dans des échanges d'avant-Bourse à Wall Street, le titre
Goodyear perdait près de 9%.
    Pour le seul troisième trimestre, le concurrent de Michelin
 MICP.PA  - qui a révisé en forte baisse la semaine dernière ses
prévisions de marché 2018 - a dégagé un bénéfice par action
ajusté inférieur aux attentes des analystes financiers, une
contre-performance que Goodyear explique à la fois par le
ralentissement chinois et par la vigueur du dollar.  
    Pour l'ensemble de l'année, Goodyear, basé à Akron (Ohio), a
dit ne prévoir plus qu'un bénéfice opérationnel supérieur à 1,3
milliard de dollars (1,15 milliard d'euros) pour ses trois
principales divisions contre une précédente projection d'un
total allant de 1,45 milliard à 1,5 milliard.
    
    * AUTOLIV NE PRÉVOIT PLUS QU'UNE CROISSANCE ORGANIQUE DE 6%
    26 octobre - Autoliv  ALIVsdb.ST   ALV.N , premier fabricant
mondial de ceintures de sécurité et d'airbags, a à son tour
abaissé son objectif de ventes pour 2018 vendredi, pâtissant,
comme nombre de ses concurrents, d'une demande plus faible en
Chine et de l'impact sur les constructeurs de normes européennes
plus strictes en termes d'émissions polluantes.
    L'équipementier automobile suédois, dont les rivaux directs
sont Joyson Safety Systems et ZF TRW, n'anticipe désormais plus
qu'une croissance organique de son chiffre d'affaires de 6%
cette année, contre une prévision précédente de 8% et une
projection médiane des analystes financiers de 6,5%.
    Sur le seul troisième trimestre, Autoliv a dégagé un
bénéfice opérationnel inférieur aux attentes, à 193 millions de
dollars (170 millions d'euros) contre 167 millions il y a un an
et un consensus de 205 millions.
    Vers 11h20 GMT, le titre Autoliv coté à Stockholm - le
groupe est également traité à Wall Street - perdait 3,95% à
691,00 couronnes, alors que l'indice regroupant les valeurs
automobiles européennes  .SXAP  cédait 1,79%.
    
    * CHUTE DE 50% DU BÉNÉFICE DE VOLVO CARS AU T3
    26 octobre - Volvo Cars  IPO-VOLVO.ST , propriété du groupe
chinois Geely, a fait état vendredi d'une chute de près de 50%
de son bénéfice d'exploitation trimestriel, pénalisé par une
hausse des coûts et par les tensions commerciales dans le monde.
    Le constructeur automobile suédois, dont le projet
d'introduction en Bourse (IPO) a été reporté le mois dernier par
sa maison mère  , a dégagé un bénéfice opérationnel
de 1,84 milliard de couronnes suédoises (177 millions d'euros)
au troisième trimestre. 
    Le groupe s'attend toujours à réaliser un bénéfice et un
chiffre d'affaires solides pour l'ensemble de son exercice,
grâce notamment au renouvellement de sa gamme et à une baisse
des dépenses d'investissement. 
    
    * VALEO AVERTIT SUR SES PRÉVISIONS ANNUELLES
    25 octobre - Valeo  VLOF.PA  a averti à nouveau jeudi sur
ses prévisions 2018 à cause des perturbations liées à
l'introduction des nouvelles normes d'homologation WLTP et au
ralentissement du marché automobile chinois, dont l'impact
risque de se faire sentir encore au quatrième trimestre.
 
    "Nous avions clairement indiqué, le 25 juillet dernier, que
le chiffre d'affaires de Valeo serait impacté au 3e trimestre,
de façon temporaire en Europe par le WLTP et en Chine par un
ralentissement du marché", a déclaré le PDG de l'équipementier
automobile, Jacques Aschenbroich, cité dans un communiqué. 
    "L'impact du WLTP en Europe se poursuivra au 4e trimestre et
les conditions du marché chinois resteront difficiles."
    Valeo table désormais sur une croissance du chiffre
d'affaires de l'ordre de 6% à taux de changes constants, contre
une prévision précédente d'environ +9%.
    Il anticipe par ailleurs une marge opérationnelle de 6,2% à
6,5%, alors qu'il l'attendait jusqu'ici seulement légèrement
inférieure aux 7,8% de 2017, et une génération de free cash flow
libre de 120 à 150 millions d'euros, et non plus autour du
niveau de 2017 (278 millions).
    
    * HYUNDAI RATE LARGEMENT LE CONSENSUS AU T3
    25 octobre - Hyundai Motor  005380.KS  a fait état jeudi
d'une chute de 68% de son bénéfice trimestriel, qui est de ce
fait ressorti largement en dessous des attentes des analystes,
plombé par le coût du rappel de ses véhicules aux Etats-Unis en
raison d'un problème d'airbags et de moteurs.  
    L'action du constructeur sud-coréen a fini sur une baisse de
5,98% à la Bourse de Séoul à la suite de ces annonces, ce qui
porte le recul de la valeur à près de 30% depuis le début de
l'année.
       
    * PSA-OPEL ET LES SUV ONT SOUTENU LES VENTES AU T3
    24 octobre - PSA  PEUP.PA  a annoncé mercredi une hausse de
7,8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, une
progression légèrement supérieure aux attentes, les ventes de
ses cinq marques en Europe et le succès de son très rentable SUV
Peugeot 3008 éclipsant des difficultés hors du continent.
    Le constructeur automobile, qui regroupe désormais Peugeot,
Citroën, DS, Opel et Vauxhall, a réalisé sur la période
juillet-septembre un chiffre d'affaires de 15,43 milliards
d'euros, dépassant le consensus Inquiry Financial de 15,27
milliards.
    Les ventes en volume ont grimpé de 8,1% en Europe, mais ont
baissé au total de 16,7% à 702.300 unités en raison de l'arrêt
de l'activité en Iran, de difficultés persistantes en Chine et
de problèmes apparus en Amérique latine.
    L'impact négatif des devises en Argentine et au Brésil a
ainsi amputé de 2,3 points de pourcentage la croissance du
chiffre d'affaires de la branche auto historique, tandis que les
prix ont ajouté 1,5 point à la croissance et le mix-produit 2,2
points, reflet de la montée en gamme du groupe avec l'arrivée de
ses nouveaux SUV.
    
    * RENAULT-OBJECTIFS CONFIRMÉS MAIS LE SPECTRE DU WLTP PLANE
    23 octobre - Renault  RENA.PA  a confirmé mardi ses
objectifs 2018 malgré un chiffre d'affaires inférieur aux
attentes au troisième trimestre à cause des changes et du
ralentissement de plusieurs importants marchés émergents du
constructeur.
    S'il n'a pas emboîté le pas à ses concurrents Daimler
 DAIGn.DE  ou BMW  BMWG.DE , contraints d'avertir récemment sur
leurs résultats annuels, le groupe au losange a cependant lui
aussi invoqué "une faible visibilité" pour le reste de l'année
en raison notamment des retombées des nouvelles normes
d'homologation.
    Le groupe au losange a réalisé sur les trois derniers mois
un chiffre d'affaires de 11,484 milliards d'euros, en baisse de
6% et inférieur au consensus Inquiry Financial pour Reuters qui
donnait 12,17 milliards. A taux de change et périmètre
constants, la baisse ressort à 1,4%.  
    
    * DAIMLER AVERTIT SUR SES RÉSULTATS EN RAISON DU DIESEL  
    19 octobre - Daimler  DAIGn.DE  a prévenu que son bénéfice
d'exploitation baisserait de plus de 10% cette année, son
deuxième avertissement sur résultats en quatre mois, en raison
d'une augmentation de ses coûts liés aux "procédures des
pouvoirs publics et mesures prises dans plusieurs régions" à
l'encontre des émissions polluantes des voitures diesel.
 
    Le constructeur automobile haut de gamme s'attend désormais
à un résultat d'exploitation (Ebit) "sensiblement en deçà" du
niveau atteint en 2017. Les profits de Mercedes-Benz, sa
division la plus rentable, devraient être "très inférieurs" à
ceux de l'an dernier, a-t-il ajouté.
    Une porte-parole du groupe allemand a par la suite précisé
que le recul de l'Ebit du groupe devrait être supérieur à 10%.
    Le titre Daimler est tombé à un plus bas de cinq ans après
ces annonces.
    Le président du directoire, Dieter Zetsche, a déclaré cinq
jours plus tard que la demande des clients du constructeur
automobile restait forte malgré des mesures du gouvernement
allemand prises pour limiter la pollution des véhicules diesel
    
    * VOLVO  VOLVb.ST  DÉPASSE SA PRÉVISION DE MARGE
    19 octobre - Volvo  VOLVb.ST  a annoncé vendredi une hausse
plus prononcée que prévu de son résultat trimestriel, à la
faveur d'une demande soutenue pour les camions et les
équipements de construction, évolution qui conduit le fabricant
de poids lourds suédois à relever ses prévisions de marché pour
l'Europe et pour l'Amérique du Nord.
    Sur les trois mois à fin septembre, le bénéfice opérationnel
ajusté est ressorti à 10,25 milliards de couronnes (991 millions
d'euros), contre 6,95 milliards il y a un an et une prévision
moyenne des analystes financiers interrogés par Reuters de 9,59
milliards.
    "Même s'il s'agit du meilleur troisième trimestre de
l'histoire du groupe, cela ne veut pas dire que nous avons
pleinement atteint notre potentiel. Il y a plus à faire pour
améliorer notre rentabilité et dynamiser notre génération de
trésorerie", déclare Martin Lundstedt, directeur général de
Volvo, cité dans un communiqué.
    La marge opérationnelle ajustée de Volvo, récemment dopée
par la finalisation d'un programme de réduction des coûts de 10
milliards de couronnes, s'est établie à 11,1% sur la période
contre un objectif du groupe de 10%.
    
    * MICHELIN REVOIT EN FORTE BAISSE SES PRÉVISIONS DE MARCHÉ
    18 octobre - Michelin  MICP.PA  a annoncé jeudi une
progression légèrement plus marquée qu'attendu de son chiffre
d'affaires du troisième trimestre, tout en révisant en forte
baisse ses prévisions de marché pour l'ensemble de l'année,
évoquant un tassement de la demande chinoise et l'impact des
nouvelles normes européennes en matière d'émissions polluantes.
    Le fabricant français de pneumatiques, qui publie ses
chiffres de vente trimestriels quatre jours plus tôt que prévu,
a précisé attendre désormais pour cette année une croissance de
ses propres volumes "légèrement positive".
    Auparavant, Michelin avait dit tabler sur une croissance de
ses ventes en volumes en ligne avec les marchés, alors vus comme
étant plus vigoureux, le groupe ayant encore réaffirmé cette
projection il y a un peu plus d'un mois.  
    Michelin ne prévoit plus qu'une hausse de 0,5% du marché
mondial des pneus pour les voitures de tourisme, contre une
projection précédente de +1,5%. Dans le segment des camions, le
groupe anticipe désormais une contraction de 1,5% contre une
augmentation de 0,5% attendue précédemment.
    Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier
du groupe Marc Henry a déclaré que le double impact du
ralentissement de la demande chinoise et de la chute des
immatriculations en Europe avec l'instauration d'un nouveau test
d'homologation des véhicules était plus prononcé qu'initialement
anticipé.  
    
    * FAURECIA-CA EN HAUSSE DE 5,9%, RETOUR AU CES DE LAS VEGAS 
    11 octobre - Faurecia  EPED.PA  a fait état d'une hausse de
5,9% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce à la
demande mondiale pour ses sièges, intérieurs et systèmes de
dépollution, et annoncé son intention de retourner l'an prochain
au CES de Las Vegas.
    L'équipementier automobile, détenu à 46,34% par PSA
 PEUP.PA , a réalisé sur les trois derniers mois des ventes de
4,014 milliards d'euros.
    Hors effets de changes négatifs, la croissance ressort à
8,3%.
    Faurecia a confirmé ses objectifs annuels, relevés en
juillet, notamment une hausse des ventes d'au moins 8% à changes
constants et une marge opérationnelle d'au moins 7,2%.
    Recentré en 2016 sur l'intérieur des voitures (cockpit et
sièges) et la dépollution, le groupe entend surfer sur la
demande croissante des constructeur et des automobilistes pour
les solutions de confort à bord, les aides à la conduite et les
systèmes de connectivité des voitures.
    Dans ce cadre, il prévoit d'être présent au prochain CES
(Consumer Electronics Show) de Las Vegas, en janvier 2019.
Faurecia avait participé pour la première fois cette année à cet
évènement de plus en plus prisé des acteurs de l'industrie
automobile, parfois aux dépens des salons de l'auto
traditionnels.

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Consensus Renault    https://tmsnrt.rs/2ODzr5Y
Renault-Recommandations des Analystes    https://tmsnrt.rs/2OK47lZ
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Gilles Guillaume et le service Entreprises)
 

Valeurs associées

Tradegate +1.26%
Euronext Paris +2.51%
Euronext Paris +2.48%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +0.55%
Euronext Paris +3.14%
Euronext Paris +0.41%
Euronext Paris -100.00%
LSE -85.86%
Six - Forex 1 +0.34%
XETRA +2.27%
XETRA -0.13%
XETRA +0.25%
DJ STOXX +0.76%
LSE Intl +1.43%
NYSE +0.74%
NYSE +1.11%
NASDAQ +0.57%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6107.08 -0.07%
0.0041 -43.06%
0.95 -33.29%
32.685 +3.06%
2.198 -7.53%

Les Risques en Bourse

Fermer