Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Augmentation de capital approuvée pour Monte Paschi

Reuters21/05/2014 à 18:56

AUGMENTATION DE CAPITAL APPROUVÉE POUR MONTE PASCHI

par Silvia Aloisi et Stefano Bernabei

MILAN (Reuters) - Les actionnaires de Banca Monte dei Paschi di Siena ont donné leur feu vert mercredi à une augmentation de capital de cinq milliards d'euros destinée à absorber toute perte potentielle découlant des bilans de santé imposés cette année aux banques européennes.

Réunis en assemblée générale extraordinaire, les actionnaires ont approuvé à une majorité écrasante une rallonge de deux milliards d'euros à cette augmentation de capital, dont le montant était initialement prévu à trois milliards d'euros. Le nouveau montant représente le double de la capitalisation de la plus ancienne banque au monde encore en activité.

La troisième banque italienne a justifié cette rallonge par sa volonté de se donner les moyens d'"absorber l'impact négatif qui, selon toute vraisemblance, émergera" de l'examen de la qualité des actifs (AQR) et des tests de résistance menés cette année dans la zone euro.

"Avec cette augmentation de capital, cette banque redevient une banque normale et saine; Monte Paschi n'est plus un problème pour le système bancaire italien", a dit à la presse le président Alessandro Profumo, nommé en 2012 pour redresser l'établissement.

Monte dei Paschi est l'une des neuf banques italiennes qui ont l'obligation d'augmenter leurs fonds propres cette année, en levant un montant total de 10,8 milliards d'euros sur les marchés.

La banque toscane, affectée à la fois par la crise de la dette de la zone euro et par un scandale lié à des opérations sur des produits dérivés, a dû solliciter une aide publique de 4,1 milliards d'euros l'an passé.

Elle est en train de supprimer 8.000 emplois et de fermer 550 agences dans le cadre d'un plan de restructuration convenu avec la Commission européenne et elle compte renouer avec le bénéfice en 2015. La banque a perdu plus de huit milliards d'euros ces trois dernières années.

PROFUMO REGRETTE LE "MANQUE DE GRATITUDE" DE L'AG

"Souvenez-vous que sans ce que nous avons fait ces deux dernières années, cette banque n'existerait plus", a lancé Alessandro Profumo à des petits porteurs mécontents. "Je suis effaré par le manque de gratitude de cette assemblée".

L'augmentation de capital, qui sera lancée début juin et bouclée un mois plus tard, permettra à Monte dei Paschi d'honorer sa promesse de rembourser trois milliards d'euros d'aide publique cette année. Le solde devra être remboursé d'ici 2017.

Deux banquiers au fait de la situation ont dit à Reuters que ce supplément de ressources aiderait aussi la banque à augmenter ses provisions pour créances douteuses.

Alors qu'Intesa Sanpaolo et UniCredit, les deux premières banques italiennes, ont constitué à elles deux 22,5 milliards d'euros de provisions pour créances douteuses depuis le début 2013, afin de porter leur ratio de couverture à 46,7% et 52,4% respectivement fin mars, Monte Paschi a fait traîner les choses en longueur.

Elle a passé pour 3,2 milliards d'euros de provisions durant la même période et son ratio de couverture des créances douteuses était de 41,6% à la fin du premier trimestre, un pourcentage qui, de l'avis des analystes, est insuffisant pour lui permettre de passer avec succès les tests de résistance de la BCE.

L'ex-actionnaire de contrôle, la fondation Monte dei Paschi, a progressivement ramené sa participation à tout juste 2,5%, bouleversant un tour de table qui inclut désormais le fonds d'investissement américain BlackRock et les investisseurs latino-américains Fintech et BTG Pactual.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)


Mes listes

valeur

dernier

var.

105.45 +0.43%
AXA
23.46 +0.19%
5437.9 +0.45%
0.332 +1.07%
51.2 +0.79%
1.217 +0.08%
132.72 -1.84%
5.55 +2.02%
71.88 +1.76%
74.54 +0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.