1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Attaque contre l'armée afghane à Kaboul, cinq morts

Reuters29/01/2018 à 08:00
    KABOUL, 29 janvier (Reuters) - Cinq insurgés ont attaqué 
lundi un avant-poste de l'armée afghane aux abords de l'une des 
principales académies militaires du pays, à Kaboul, tuant au 
moins cinq soldats et en blessant dix autres, a annoncé le 
ministère de la Défense. 
    Deux des assaillants munis de ceintures piégées se sont fait 
exploser, deux autres ont été tués dans des échanges de coups de 
feu, le cinquième a été arrêté, précise le ministère dans un 
communiqué. 
    Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque, qui a été 
conduite peu avant l'aube à l'académie militaire Maréchal Fahim, 
située en périphérie ouest de la ville et qui est très protégée, 
a annoncé le porte-parole du ministère de la Défense, Dawlat 
Waziri.  
    Selon un témoin qui habite à proximité, une première série 
d'explosions s'est produite vers 05h00 du matin (00h30 GMT) et 
les tirs ont duré pendant plus d'une heure. 
    Cette attaque intervient deux jours après l'attentat à 
l'ambulance piégée qui a fait 103 morts et 235 blessés dans le 
centre de Kaboul.  
    Le week-end précédent, une autre attaque à l'hôtel 
Intercontinental a fait plus de 20 morts. Ces attaques ont été 
revendiquées par les taliban.   et   
    En octobre, un attentat suicide à la voiture piégée avait 
déjà visé l'académie militaire Maréchal Fahim, tuant quinze 
personnes qui circulaient à bord d'un minibus transportant des 
élèves-officiers et leurs instructeurs à leur sortie d'un centre 
de formation situé dans cette enceinte.   
 
 (Mirwais Harooni, Hamid Shalizi, Omar Sobhani et James 
Mackenzie; Jean Terzian pour le service français, édité par 
Henri-Pierre André) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer