1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

AstraZeneca renforce sa position dans le traitement du diabète
Reuters19/12/2013 à 12:49

ASTRAZENECA RACHÈTE LES PARTS DE BMS DANS LEUR COENTREPRISE CONSACRÉE AU DIABÈTE

par Sarah Young et Ben Hirschler

LONDRES (Reuters) - AstraZeneca a annoncé jeudi avoir racheté les parts de Bristol-Myers Squibb dans la coentreprise dédiée aux traitements du diabète qu'avaient mise sur pied les deux groupes, pour un montant pouvant atteindre 4,1 milliards de dollars (2,97 milliards d'euros).

Le laboratoire britannique versera dans un premier temps 2,7 milliards de dollars à la société américaine, auxquels sont susceptibles de s'ajouter des versements additionnels, notamment liés aux ventes des médicaments, pouvant représenter jusqu'à 1,4 milliard.

La transaction permettra à AstraZeneca de grossir son portefeuille de médicaments, devenu très mince ces dernières années et devrait doper la croissance et la rentabilité du groupe.

De son côté, avec le produit de la vente, BMS pourra investir des sommes dans d'autres domaines, notamment des traitements du cancer.

"A nos yeux, c'est une opération qui a du sens", a déclaré Savvas Neophytou, analyste chez Panmure Gordon.

Dans la foulée de l'annonce de sa sortie de la coentreprise, Bristol-Myers Squibb a dit qu'il relèverait son dividende trimestriel de quelque 3% à compter du premier trimestre de 2014.

RENOUER AVEC LA CROISSANCE

"L'annonce faite aujourd'hui renforce sur le long terme l'engagement d'AstraZeneca dans (la lutte contre) le diabète, un domaine clé pour nous, qui devrait nous aider à renouer avec la croissance", a déclaré dans un communiqué Pascal Soriot, qui a pris la direction du groupe au mois d'octobre.

Dans une note publiée avant cette annonce, un analyste de Bernstein avait estimé que si l'accord portait sur quatre milliards de dollars, cela valorisait la part de Bristol dans la coentreprise 4,8 fois son chiffre d'affaires.

"A ce prix, AstraZeneca achèterait les actifs à un bon prix tandis que Bristol les céderait pour un montant légèrement inférieur à leur valeur de marché."

La sortie de Bristol-Myers Squibb de la coentreprise avec AstraZeneca était largement anticipée depuis que le groupe américain avait annoncé le mois dernier qu'il arrêtait toute recherche dans les traitements du diabète.

La coentreprise comprend des médicaments administrés par voie orale tels que l'Onglyza, le Kombiglyze et le Forxiga, ainsi que des médicaments à injecter tels que le Bydurein et le Byetta.

AstraZeneca a précisé que cette acquisition serait financée par ses réserves de trésorerie et des emprunts à court terme et qu'elle n'aurait pas de conséquence sur ses résultats en 2014.

Benoit Van Overstraeten et Constance de Cambiaire pour le service français

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer