Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assystem veut quadrupler son CA, acquisition en vue dans l'année

Reuters25/05/2012 à 12:53

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Assystem prévoit de réaliser une acquisition à l'étranger d'ici septembre, ce qui lui permettrait d'atteindre son objectif d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires cette année, a déclaré le président du directoire du groupe d'ingénierie et de conseil en innovation.

La société, qui a pour clients des grands groupes comme EADS, Areva, EDF, EADS ou encore General Electric, examine aussi actuellement un projet de fusion avec un groupe d'ingénierie spécialisé dans les infrastructures qui lui permettrait de doubler son chiffre d'affaires à deux milliards d'euros d'ici 18 mois, a déclaré Dominique Louis lors d'un entretien à Reuters.

"J'ai un calendrier et j'ai des noms de sociétés en face", a-t-il dit. "Nous avons une feuille de route qui pourrait permettre d'atteindre deux puis quatre milliards."

Assystem, dont le chiffre d'affaires a atteint 761 millions d'euros l'an dernier et dont la capitalisation boursière s'élève à 286 millions, met en oeuvre une stratégie de fusion et acquisition afin d'amener la taille du groupe à quelque quatre milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel d'ici cinq ans.

Cette démarche pourrait déboucher sur un rapprochement avec le groupe d'ingénierie britannique Atkins, avec lequel Assystem a conclu une alliance dans le nucléaire, a précisé le président, ajoutant toutefois qu'il n'y avait pas de discussions en cours à ce sujet.

"Imaginez qu'on arrive à passer à deux milliards, je pense qu'on pourrait parler très sérieusement de rapprochement avec Atkins", a déclaré Dominique Louis. "Je n'ai pas envie de me mettre autour de la table avec Atkins aujourd'hui, parce qu'il sont trop gros et nous trop petits."

LE NUCLÉAIRE JUGÉ PORTEUR

Assystem table sur une marge opérationnelle de 7-8% cette année contre 7,7% l'an dernier, avec un chiffre d'affaires de l'ordre d'un milliard en tenant compte de l'acquisition prévue, a-t-il précisé.

Le groupe a racheté l'an dernier MPH, spécialisé dans l'ingénierie destinée au secteur de l'énergie, ce qui lui a permis de prendre pied sur le marché du pétrole et du gaz, d'être présent au Proche-Orient et de faire de Total son sixième plus gros client.

Malgré l'impact de la catastrophe de Fukushima au Japon, Assystem juge prometteuses les perspectives à long terme du nucléaire, qui représente 19% de son chiffre d'affaires actuellement.

"Vous pouvez le prendre par n'importe quel bout pour les 20-30 ans qui viennent, il y aura toujours de l'activité dans le nucléaire", a-t-il estimé, soulignant que l'activité devrait être aussi bien alimentée par de nouveaux programmes que par des chantiers de démantèlement de centrales.

Le groupe attend le résultat d'appels d'offres dans le nucléaire en Afrique du Sud, en Arabie saoudite et au Brésil auxquels il a répondu par le biais de sa coentreprise avec Atkins.

"Ce marché va décoller dans 4-5 ans alors que, si vous prenez le pétrole, c'est en ce moment que les investissements sont les plus importants", a observé le président.

Le titre Assystem a progressé de plus de 19% depuis le début de l'année, mais il a perdu 17% par rapport à ses plus hauts atteints début avril.

Avec la contribution de Jean-Michel Bélot, édité par Benjamin Mallet

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.