Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ARTPRICE COM

14.86EUR
-1.46% 
Ouverture théorique 14.86

FR0000074783 PRC

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    14.90

  • clôture veille

    15.08

  • + haut

    15.06

  • + bas

    14.86

  • volume

    6 972

  • valorisation

    99 MEUR

  • capital échangé

    0.10%

  • dernier échange

    21.05.18 / 17:35:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    13.38

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    16.34

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ARTPRICE COM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ARTPRICE COM à mes listes

    Fermer

Artprice : la financiarisation du Marché de l'Art est acquise avec les dernières ventes de NY

PR Newswire21/05/2013 à 15:24

PARIS, May 21, 2013 /PRNewswire/ --

Comme l'a indiqué Artprice dans son célèbre rapport du Marché de l'Art 2013, le Marché de l'Art connaît une véritable mutation économique, géopolitique et sociologique où le nombre d'acteurs ne cesse de croître de manière exponentielle sur l'ensemble des continents.

Selon thierry Ehrmann, Président d'Artprice, "Nous sommes indiscutablement entrés, notamment à travers les process de normalisation du Marché de l'Art dont Artprice est l'auteur unique, dans une financiarisation de ce Marché. Elle provient d'une multiplication exponentielle des flux financiers et du développement de la pratique des opérations financières qui impactent le Marché de l'Art en profondeur."

Il est vrai qu'avec Artprice, les acteurs du Marché possèdent toute une palette d'analyses et d'outils indiciels (Artprice Screen) qui leur permettent d'appréhender ce Marché comme notamment celui des actions.

Les ventes spectaculaires, tant dans les volumes constatés que dans les records atteints, viennent corroborer les prévisions d'Artprice à travers ses indices de marché avancé (AMCI : Art Market Confidence Index).

Nous noterons, selon thierry Ehrmann, "La France est définitivement exclue de cette nouvelle géopolitique. Un simple constat le démontre amplement. Une unique journée de vacation à New York correspond exactement au chiffre d'affaires annuel de la maison France (505MEUR) sur l'ensemble du Fine Art. Ce chiffre clôt définitivement le débat franco-français."

Artprice a analysé de près les derniers résultats de New York qui cautionne parfaitement ces différentes analyses et prévisions.

New York : le haut de gamme contemporain explose

"Comme l'an dernier, l'art contemporain rapporte plus que l'art impressionniste et moderne : si Sotheby's et Christie's généraient 578,3 m$ de produit de ventes en 102 coups de marteau lors des cessions contemporaines 2012 (un record pour l'art contemporain), leurs résultats cumulés culminent cette fois à 691,7 m$ dont un record historique de 435 m$ enregistrés par Christie's le 15 mai 2013."

Les ventes impressionnistes et modernes des 7 et 8 mai 2013 ont rapporté 388,5 m$ (frais inclus) à Christie's et Sotheby's. Dans ce combat de chefs entre les deux maisons de ventes leaders, Sotheby's l'emporte sur sa rivale, comme ce fut déjà le cas l'année dernière grâce au record mondial d'enchère décroché par Le Cri d'Edvard Munch (230 m$ de résultat pour Sotheby's ce 7 mai 2013 et 158,5 m$ pour Christie's le lendemain). Sotheby's, qui espérait engranger cette année au moins 60 m$ grâce à deux toiles, l'une de Cézanne, l'autre de Modigliani, a réussi son pari avec un superbe score pour Les Pommes de Paul Cézanne (1889, 38,5 cm x 46 cm), oeuvre estimée entre 25 m$ et 35 m$, finalement vendue 37 m$ (41,6 m$ frais inclus) et une adjudication plus mesurée de 23 m$ pour L'Amazone d'Amedeo Modigliani (soit 25,9 m$ frais inclus).

Du côté de l'art contemporain, dont les sessions suivent traditionnellement celles d'art moderne, les têtes d'affiche du cru 2013 confirment absolument les tendances enregistrées l'an dernier : le marché est en effet avide d'oeuvres américaines et européennes, réalisées entre les années 1940 et la fin des années 1960. En 2012, les plus grandes signatures de l'art contemporain voyaient déjà leurs records d'enchères déclassés à hauteur de plusieurs millions de dollars. Yves Klein révisait alors son précédent sommet de 11 m$, Gerhard Richter de près de 12 m$, Mark Rothko de 12,5 m$ et Jackson Pollock de 25,6 m$.

Cette envolée des prix s'est encore confirmée, d'abord le 14 mai 2013 chez Sotheby's où Yves Klein enregistrait un nouveau record pour une oeuvre tridimensionnelle (Sculpture Eponge Bleue

Sans Titre cédée 22,005 m$ avec frais), Gerhard Richter asseyait encore son statut d'artiste vivant le plus cher du monde avec 2,6 m$ de plus que son dernier record (Domplatz, Mailand, une huile sur toile réalisée en 1968 et adjugée 33 m$, soit 37,1 m$ avec frais. Son précédent record culminait à 34,16 m$ frais inclus avec Abstraktes Bild, une oeuvre de 1994 vendue en octobre 2012 chez Sotheby's Londres).

Le 15 mai, la vente époustouflante de Christie's démontre combien la demande globalisée sur le très haut de gamme repousse sans cesse les limites : 94 % de lots vendus (6 % d'invendus seulement sur les 70 lots offerts), neuf oeuvres cédées plus de 10 m$, de nouveaux seuils de prix atteints notamment pour Roy Lichtenstein, Jean-Michel Basquiat et Jackson Pollock. Ces trois artistes plantaient déjà de nouveaux records multimillionnaires l'année dernière, mais la compétition des prix ne devrait pas s'arrêter là : Roy Lichtenstein est en train de rattraper les sommets d'Andy Warhol, autre maître du Pop art, avec sa Woman with Flowered Hat qui culmine à 56,1 m$ commissions comprises (plus de 11 m$ que Sleeping Figure, précédent record s'élevant à 40 m$ au marteau et à 44,8 m$ avec les frais).

La cote de Jean-Michel Basquiat continue elle-aussi de s'affoler, avec quelques millions supplémentaires à ajouter à ses records de l'an dernier : sa toile Dustheads sera payée 48,8 m$ par son nouveau propriétaire, bien au-delà de l'estimation de 25 m$ à 35 m$ et du précédent record à 26,4 m$ frais compris (adjudication de 23,5 m$ pour Untitled de 81, le 14 novembre 2012).

Course aux records pour les expressionnistes abstraits américains

Autre tendance forte, la force de frappe des expressionnistes abstraits américains est véritablement un enjeu majeur pour la bonne tenue des ventes d'art contemporain. Le 14 mai, Sotheby's constatait que la moitié de son offre très haut de gamme (oeuvres à plus de 10 m$) tenait en effet sur les seules signatures de Barnett Newman, Clyfford Still et Jackson Pollock. Le meilleur résultat de cette vacation récompense ainsi un chantre de l'expressionnisme abstrait avec Newman qui culmine à 43,8 m$ (frais inclus, adjudication de 39 m$). La toile honorée d'une telle enchère (nouveau record pour l'artiste) est Onement VI, une oeuvre monumentale vibrante de couleur bleue, couleur méditative par excellence qui lui valut d'être qualifiée par Sotheby's de "portail vers le sublime". L'artiste déclasse ainsi de quelque 19 millions un précédent record enregistré lors des ventes de mai 2012 (20 m$, Onement V, 8 mai, Christie's).

L'envolée des cotes expressionnistes s'est poursuivie le lendemain soir chez Christie's, Jackson Pollock en tête avec son dripping, Number 19, 1948 vendu pas moins de 58,4 m$ avec les frais. L'oeuvre a crevé un seuil d'estimation haute de 35 m$ et établi un nouveau record mondial pour l'artiste. Son dernier record d'enchère est frais de six mois et apparaît comme une bonne affaire à 18 m$ de moins (Number 4 se payait 40,4 m$ frais inclus, adjudication de 36 m$ le 13 novembre 2011, Sotheby's).

Parallèlement aux records, une vente, même de prestige, vient avec son lot de déceptions. La vente impressionniste et moderne de Christie's rayonnait d'abord par l'adjudication record du Petit Pâtissier de Chaïm Soutine, mais fut ternie par le défaut de vente du portrait de Madame Matisse au kimono, peint par Derain en 1905 et estimé entre 15 m$ et 20 m$.

Du côté des cessions contemporains, quelques oeuvres affichant des estimations à huit chiffres n'ont pas trouvé preneur, dont une toile de Francis Bacon (Study for Portrait of P.L., estimée entre 30 m$ et 40 m$ chez Sotheby's et deux oeuvres de Jeff Koons, estimées entre 6 m$ et 15 m$.

http://www.artprice.com (c)1987-2013 thierry Ehrmann

A propos d'Artprice :

La société Artprice a intégré le SBF 120 à la suite de la révision trimestrielle des indices Euronext Paris. Le Conseil Scientifique des Indices a pris la décision d'admettre Artprice.com dans les échantillons composant les indices CAC Mid 60 et SBF 120. L'indice SBF 120 est composé des 120 premières sociétés françaises cotées en bourse incluant le CAC 40 et les 80 premières valeurs les plus liquides. Pour information, au 1er Janvier 2013, la liquidité de l'action Artprice était de 3,83 millions d'euros par jour sur 440 séances de bourse où il s'était traité 1,688 milliard d'euros.

Artprice, avec plus de 13 ans de communication réglementée à l'Eurolist, se fait un point d'honneur à produire toute l'information nécessaire aux professionnels des Marchés financiers, mais aussi aux néophytes du Marché de l'Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d'Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l'information réglementée d'Artprice qu'elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site, http://www.artprice.com, et sur celui de son diffuseur, homologué par l'AMF, ActusNews (http://www.actusnews.com).

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 27 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 500 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 2 072 000 membres (members log in), les annonces déposées par ses membres, qui constituent, désormais, la première Place de Marche Normalisée(R) mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du code du commerce).

Artprice est cotée sur le SBF 120 et Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only et: Euroclear : 7478 - Bloomberg : PRC - Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d'Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd

Suivre en temps réel toute l'actualité du Marche de l'art avec Artprice sur Twitter: http://twitter.com/artpricedotcom

Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com

CONTACT: +33-(0)478-220-000

Valeurs associées

-1.46%

Mes listes

valeur

dernier

var.

0 0.00%
5637.51 +0.41%
0.305 +1.67%
205.8 +0.54%
11.48 -4.97%
8.815 -1.40%
72.25 +1.20%
102.35 +1.04%
1.278 -0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.