1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Arrestation de Carlos Ghosn : Nissan également dans la tourmente

Boursorama avec AFP07/12/2018 à 11:43

Le patron de Renault risque une nouvelle inculpation au Japon, selon les médias japonais, tandis que le constructeur automobile Nissan devrait également faire l'objet d'une mise en examen.

Carlos Ghosn en visite dans une usine Renault de Maubeuge (Nord), le 8 novembre dernier ( AFP / LUDOVIC MARIN )

Le lundi 10 décembre s'annonce comme une journée chargée pour le groupe Renault et son dirigeant. À cette date, la justice japonaise devrait annoncer le lancement d'une nouvelle procédure judiciaire à l'encontre de Carlos Ghosn et de la société Nissan, indique le quotidien économique Nikkei vendredi 7 décembre. Selon le journal, Nissan se retrouve au cœur de la tourmente car l'entreprise aurait fourni des documents incriminés aux autorités boursières. LE constructeur assure "coopérer pleinement" avec le parquet.

Carlos Ghosn, qui avait été interpellé le 19 novembre pour des soupçons de fraude fiscale, se trouve depuis en détention près de Tokyo. Le patron français, qui devait être libéré lundi, risque donc une nouvelle garde à vue, pouvant aller jusqu'à 22 jours. Le fisc nippon lui reproche d'avoir dissimulé une partie de ses revenus, sur huit années au total, pour un montant d'environ 9 milliards de yens (70 millions d'euros), selon plusieurs médias japonais.

M. Ghosn, qui nie toute malversation financière, reste PDG du constructeur automobile français Renault, mais a été démis de ses fonctions de président des conseils d'administration de Nissan et Mitsubishi Motors. Son bras droit Greg Kelly, interpellé en même temps que lui, va aussi être inculpé, indique le Nikkei, qui ne nomme pas ses sources.

INFOGRAPHIE. Carlos Ghosn et l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ( AFP / )

Valeurs associées

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NYORKER
    07 décembre13:38

    Hiroto Saikawa, a signé des documents discutant de la rémunération de Carlos Ghosn comme consultant après son départ du groupe, a affirmé le Nikkei. Saikawa nous aurait menti ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

AXA
19.198 -0.61%
14.925 -2.00%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer