1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Armées : Le Drian jette le système de paye Louvois à la poubelle
Le Parisien26/11/2013 à 11:22

Armées : Le Drian jette le système de paye Louvois à la poubelle

Soldes non versées, frais de déplacement ou de déménagement non remboursés... Depuis le basculement en octobre 2011 des 160 000 bulletins de soldes de l'Armée de Terre sur le logiciel des armées Louvois était à l'origine de milliers d'erreurs de paiements. Alors que la décision ne faisait plus aucun doute, Jean-Yves le Drian a annoncé, mardi matin sur Europe 1, son abandon définitif.

«Ce dispositif est un désastre, a justifié le ministre de la Défense. Il a été mis en place dans la précipitation». Le bilan est sans appel : 35 millions d'euros de moins perçus sur les paies des soldats, 117 millions d'euros déboursés pour faire face aux dysfonctionnements au sujet des réglements antérieurs à la mise en place du programme, 106 de trop-perçus... Sans oublier certains militaires qui, parfois, ne touchaient pas plus de 90 euros par mois. De quoi peser sur le moral des troupes. D'autant qu'environ 60% des cas de dysfonctionnement concernent les soldats engagés en opérations extérieures.

1.300 militaires encore pénalisés

Depuis plusieurs mois, le ministère a tenté de régulariser les dossiers au plus vite. Mais selon la Défense, 1 300 hommes sont encore concernés. «Ce que nous constatons est indigne d'un pays comme la France», avait déploré Jean-Yves Le Drian sur Europe 1 en octobre. Un numéro vert mis à la disposition des militaires a recueilli plus de 5 000 appels depuis le 1er octobre. Début octobre, les opérateurs de «cellule Solde Assistance» recevaient encore près de 500 appels par jour.

En septembre dernier dans un rapport sur la réorganisation du ministère, les députés Geneviève Gosselin-Fleury (PS) et Damien Meslot (UMP) concluaient que le système n'était pas stabilisé et produisait toujours des bugs. Les responsables ? Selon les parlementaires, «tous les acteurs interrogés par les rapporteurs reconnaissent que le calculateur qui constitue le c?ur du système d'information Louvois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    26 novembre13:04

    Bien sur c'est pas la faute des ingés de Steria...J'ai bossé plusieurs décennies aux cotés d'ingés informatique, en gros c'est jamais de leur faute, eux sont des cadords, c'est toujours la faute de l'utilisateur.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer