Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

95.05EUR
-0.47% 
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    95.04

  • clôture veille

    95.50

  • + haut

    96.49

  • + bas

    93.73

  • volume

    455 059

  • valorisation

    73 611 MEUR

  • capital échangé

    0.06%

  • dernier échange

    27.04.18 / 11:12:44

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    92.20

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    97.90

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Arianespace félicite la BCE pour la baisse de l'euro

Reuters06/01/2015 à 14:26

PARIS, 6 janvier (Reuters) - Le PDG d'Arianespace a félicité mardi la Banque centrale européenne (BCE) pour sa politique monétaire contribuant à faire baisser l'euro face au dollar, ce qui renforce mécaniquement la compétitivité du lanceur de la fusée européenne Ariane. Stéphane Israël, 44 ans, est à la tête d'Arianespace depuis avril 2013 après avoir été conseiller de Louis Gallois lorsque celui-ci dirigeait EADS, devenu Airbus Group AIR.PA , puis directeur de cabinet du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg au début du quinquennat de François Hollande. Mario Draghi, le président de la BCE, commence à employer des tactiques similaires à celles de la Réserve fédérale américaine, à savoir injecter en masse de la liquidité bon marché en espérant que cela redonnera des couleurs à l'économie. Mais au moment où la BCE semble s'orienter vers un véritable assouplissement quantitatif (QE), la Fed prend le chemin inverse, ce qui pourrait la conduire à relever cette année les taux d'intérêt, faisant baisser l'euro face au dollar sous 1,20 dollar EUR= , au plus bas depuis neuf ans. ID:nL6N0UK11S "Bravo à Mario Draghi, bravo à la Banque centrale européenne, car cette politique monétaire nous permet de nous battre à armes égales", a déclaré Stéphane Israël lors de la conférence de presse de voeux d'Arianespace. "L'un des gains de compétitivité que nous avons aujourd'hui avec nos amis américains, c'est simplement le cours euro-dollar", a-t-il ajouté, faisant référence à SpaceX, la fusée américaine qui concurrence Ariane avec des tarifs réduits. A l'inverse, Louis Gallois avait coutume de dire qu'une appréciation de 10 centimes de l'euro face au dollar effaçait 2% de marge du groupe d'aérospatiale et de défense EADS, maison mère d'Airbus. "A chaque fois que l'euro baisse, la compétitivité d'Ariane s'accroît et c'est très très bien que la monnaie européenne soutienne ainsi le lanceur européen", a souligné de son côté Stéphane Israël. Il n'a toutefois pas souhaité chiffrer l'impact de la baisse de l'euro sur les résultats d'Arianespace. "C'est un élément favorable pour le résultat opérationnel d'Arianespace, mais pour les comptes 2014 il est trop tôt pour le dire", a-t-il expliqué à Reuters, soulignant que les résultats de l'an passé ne seraient connus qu'à la fin du premier trimestre. Arianespace a réalisé l'an passé 11 lancements, dont six de la fusée européenne Ariane 5, prévoyant un chiffre d'affaires record supérieur à 1,367 milliard d'euros en 2014. La société s'est fixée pour objectif de réaliser au moins autant de lancements en 2015 qu'en 2014, mais son directeur commercial Jacques Breton a expliqué à Reuters qu'il n'était pas impossible de monter jusqu'à 14 lancements sur une année en cas de forte demande commerciale. MARCHÉ TRÈS DYNAMIQUE Arianespace, qui a remporté la moitié des 18 contrats de satellites commerciaux en 2014, prévoit un marché très dynamique en 2015 et en 2016. La société fonde son optimisme sur la trentaine de satellites commandés à l'industrie manufacturière l'an passé, un nombre record dont 28 unités lui seront accessibles. Stéphane Israël a dit anticiper de nouvelles prises de commandes prochaines pour le lancement de ces satellites. "Il y a des choses qui sont en train de mijoter à un feu assez consistant et qui vont arriver à maturité assez rapidement", a-t-il souligné. Airbus Safran Launchers, la coentreprise créée début décembre de la réunion des activités de lanceurs d'Airbus et Safran SAF.PA , est devenue le premier actionnaire d'Arianespace, avec 41% du capital, devant le Centre national d'études spatial (Cnes) qui a, lui, 34%. Arianespace va devoir gérer dès cette année la transition entre Ariane 5 et Ariane 6, dont le coup d'envoi a été donné début décembre lors d'une réunion ministérielle européenne à Luxembourg. ID:nL6N0TM4EG Stéphane Israël a estimé qu'Arianespace continuerait à lancer des fusées Ariane 5 jusqu'aux environs de 2023, soit trois ans après le lancement prévu d'Ariane 6, destinée à faire face à la concurrence de SpaceX avec des prix plus attractifs. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

-0.23%
+2.88%
+0.68%
+0.76%
-0.17%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.