Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Areva prêt à ouvrir son capital à la Chine, dit son président

Reuters02/08/2015 à 11:19

AREVA SERAIT PRÊT À OUVRIR SON CAPITAL À LA CHINE

PARIS (Reuters) - Areva est prêt à accueillir des groupes chinois à son capital, ce qui permettrait d'alléger la facture de sa recapitalisation pour l'Etat français, a déclaré Philippe Varin, le président du conseil d'administration du groupe nucléaire.

"La Chine est incontournable pour Areva. C'est maintenant qu'il faut nouer des alliances, car elle est en croissance et a besoin de technologies", dit-il dans les colonnes du Journal du Dimanche.

Areva a annoncé cette semaine la première étape d'un plan de sauvetage sous la forme d'un protocole d'accord avec EDF qui rachèterait jusqu'à 75% de son activité réacteurs.

L'opération, avec d'autres cessions et éléments de financement, vise à couvrir ses besoins à hauteur de 3,6 milliards d'euros pour la période 2015-2017, sur un total de sept milliards nécessaires.

Areva estime qu'il aura besoin en outre d'une augmentation de capital "significative". L'Etat français, qui en détient 87%, a fait savoir qu'il prendrait ses responsabilités.

Mais, selon Le Journal du Dimanche, le ministère de l'Economie jugerait les demandes d'Areva trop élevées et miserait sur une injection de capital limitée à deux  milliards l'an prochain pour couvrir la prochaine échéance de dettes de 1,8  milliard d’euros du groupe, en septembre  2016.

Dans ce contexte, le ministère serait favorable à l'arrivée d'investisseurs chinois dans la mesure où, "plus les Chinois investiront, moins la facture sera élevée pour la France", explique une source proche de Bercy citée par le journal.

La recapitalisation pourrait alors se faire en deux temps, une opération menée par l'Etat l'an prochain, puis l'entrée des investisseurs chinois plus tard, les noms des électriciens China General Nuclear Power Corporation (CGN) et China National Nuclear Corporation (CNNC) étant avancés.

"ALLIANCE GLOBALE"

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a déclaré vendredi que des partenariats étrangers étaient envisageables pour Areva "s'il y a une pertinence sur le plan industriel ou stratégique".

Toujours selon le JDD, CGN et CNNC, qui ont déjà un partenariat avec EDF pour l'EPR d'Hinkley Point en Grande-Bretagne, souhaitent investir dans la filiale réacteurs d'Areva, dont EDF va prendre le contrôle.

Ils ont aussi manifesté leur intérêt pour investir dans les autres branches du groupe couvrant tout le cycle de l’uranium. " On est en mesure de leur proposer une alliance globale dans les mines, l’enrichissement et le retraitement", dit une source proche d’Areva citée par le journal.

Philippe Varin, qui a déjà fait entrer le constructeur chinois Dongfeng chez PSA quand il dirigeait le constructeur automobile, estime qu'"une alliance capitalistique est une voie qui permet d’équilibrer une relation dans la durée".

" Il faut que les actionnaires apportent quelque chose, comme le renforcement de liens commerciaux, en cohérence avec notre projet industriel ", dit-il.

Mais le président d'Areva déclare encore qu'il n'est pas focalisé sur la Chine et que le japonais Mitsubishi, avec lequel le groupe a développé le réacteur Atmea, "est aussi important" comme partenaire.

Le président de Mitsubishi Heavy Industries avait indiqué le mois dernier que son groupe étudierait "sérieusement" la possibilité d'investir dans Areva si la demande lui en était faite.

(Yann Le Guernigou, édité par Danielle Rouquié)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.