Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Areva et Gamesa veulent s'unir dans l'éolien en mer

Reuters17/01/2014 à 16:14

AREVA ET GAMESA ENVISAGENT UNE ALLIANCE DANS L'ÉOLIEN EN MER

par Benjamin Mallet et Andrés González

PARIS/MADRID (Reuters) - Le groupe public français Areva et l'espagnol Gamesa envisagent de créer une coentreprise dans le secteur des éoliennes en mer, ont déclaré vendredi à Reuters deux sources ayant une connaissance directe du dossier.

Une telle alliance permettrait aux deux fabricants de turbines de partager les coûts d'un secteur gourmand en capitaux et risqué, mais pourrait aussi renforcer leurs perspectives sur des marchés à fort potentiel tels que l'Allemagne et le Royaume-Uni.

"Gamesa et Areva sont en discussions avancées afin de créer une coentreprise à 50-50 pour développer leur activité d'éoliennes offshore", a précisé l'une des sources.

Des porte-parole des deux groupes n'ont pas souhaité commenter ces informations.

"Faire la route seul n'a plus trop de sens vu les coûts", a estimé un expert du secteur, qui souligne les risques et les efforts financiers pesant sur les industriels dans le secteur des renouvelables, pour des technologies "qui vivent difficilement sans subventions".

Areva, pour qui les énergies renouvelables n'ont représenté que 6% du chiffre d'affaires en 2012 contre 37% pour les réacteurs et services nucléaires, a fait savoir fin novembre qu'il compterait 126 éoliennes en mer début 2014, soit 630 mégawatts (MW) en fonctionnement.

Détenu par l'Etat français à près de 87%, le groupe a annoncé en fin d'année sa candidature au deuxième appel d'offres lancé par la France pour des éoliennes en mer, aux côtés notamment de GDF Suez pour lequel il développera une nouvelle turbine de 8 MW, parmi les plus puissantes du marché.

UN PROTOTYPE CHEZ GAMESA

Gamesa est pour sa part détenu à 19,7% par l'électricien espagnol Iberdrola, qui avait déjà remporté au printemps 2012, avec une turbine d'Areva, un des quatre champs d'éoliennes en mer attribués dans le cadre du premier appel d'offres lancé par l'Etat français.

Gamesa s'est dit à plusieurs reprises ouvert à des partenariats stratégiques dans l'éolien en mer. Il développe actuellement sa première turbine offshore, de 5 MW, qui devrait être certifiée dans le courant du premier trimestre 2014.

Un porte-parole du groupe a indiqué que les clients avaient déjà fait part de leur intérêt pour ce nouveau modèle, et Gamesa fait savoir sur son site internet qu'il souhaite lui aussi proposer un modèle plus puissant, de 7 ou 8 MW.

Dans l'éolien terrestre, Gamesa a déjà installé plus de 25.000 MW.

Areva a indiqué dans le cadre de son plan stratégique qu'il visait un chiffre d'affaires supérieur à 1,25 milliard d'euros à horizon 2015 pour son pôle d'énergies renouvelables, qui inclut également des activités dans le solaire, la bioénergie et le stockage.

Il avait toutefois revu à la baisse en juillet son objectif de ventes dans les renouvelables pour 2013 -de 600 à 450 millions d'euros contre 572 millions en 2012, et le pôle a toujours affiché des pertes opérationnelles depuis 2010, première année de présentation isolée de ses comptes.

Avec José Elias Rodriguez, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.