Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ArcelorMittal réduit sa prévision de la demande d'acier

Reuters09/05/2014 à 16:35

ARCELORMITTAL ANTICIPE UN RECUL DE LA DEMANDE MONDIALE D'ACIER

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal, numéro un mondial de la sidérurgie, a abaissé vendredi sa prévision de la demande mondiale en acier, invoquant un ralentissement plus marqué que prévu en Chine et un déclin en Russie, venus occulter son optimisme vis-à-vis de l'Europe.

Le groupe, qui produit environ 6% de la totalité de l'acier utilisé dans le monde et est à ce titre un excellent baromètre de la santé du secteur manufacturier mondial, a dit que la consommation apparente d'acier, qui comprend les modifications des stocks, devrait s'accroître de 3% à 3,5% en 2014.

Cette prévision est à comparer avec une fourchette précédente qui laissait entrevoir une croissance de 3,5% à 4% après une hausse de 3,5% en 2013.

ArcelorMittal, dont les débouchés sont à 85% situés en Europe et aux Etats-Unis, a maintenu néanmoins ses propres prévisions, disant qu'il dégagerait cette année un bénéfice courant de quelque huit milliards de dollars en 2014 contre 6,9 milliards en 2013.

Cet objectif est fondé sur l'hypothèse d'une hausse de 3% de ses expédition d'acier et de 15% de celles de minerai de fer au prix moyen de 120 dollars la tonne. Le cours du minerai a récemment reculé à 105 dollars la tonne.

"Ce qui peut peser sur l'action aujourd'hui, c'est le fait que, tout en confirmant leur prévision, ils le font en se fondant sur un cours du minerai de fer plus élevé que son prix actuel", a commenté Seth Rosenfeld, analyste de Jefferies, qui continue de recommander d'acheter ArcelorMittal avec un objectif de cours à 15 euros.

Vers 13h40 ArcelorMittal perdait 2,86% à 11,565 euros alors que l'indice CAC 40 cédait 0,68%.

UE ET USA ENCOURAGEANTS

Le géant de la sidérurgie, dont le chiffre d'affaires représente près de deux fois celui de son plus proche concurrent, a également fait état d'une perte nette de 200 millions d'euros au premier trimestre, à comparer à une perte nette de 300 millions sur les trois premiers mois de 2013.

Son Ebitda (bénéfice avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements) est quant à lui ressorti à 1,75 milliard de dollars, un chiffre conforme aux anticipations des analystes interrogés par Reuters.

ArcelorMittal a indiqué que les bénéfices calculés par tonne d'acier avaient progressé dans tous ses segments sauf en Amérique du Nord, où il a pâti des rigueurs de l'hiver.

"Les perspectives de croissance sur nos marchés clés en Europe et aux Etats-Unis sont encourageantes et dans l'ensemble, nous restons prudemment optimistes sur les perspectives de l'activité pour le reste de 2014", a dit le directeur général Lakshmi Mittal dans un communiqué.

Le groupe prévoit un ralentissement de la consommation d'acier en Chine, au Brésil et dans les anciens Etats soviétiques, une hausse de 4% de la demande aux Etats-Unis et une amélioration en Europe après deux années de déclin en 2012 et 2013.

La demande européenne augmente notamment en raison du redémarrage de l'industrie automobile, mais également du secteur de la construction dont l'activité s'améliore peu à peu, dit ArcelorMittal.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.