1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aramco repousse son IPO pour rassurer les investisseurs-sources
Reuters17/10/2019 à 23:09

    DUBAI/RYAD, 17 octobre (Reuters) - Saudi Aramco
 IPO-ARMO.SE  a décidé de reporter le lancement de son
introduction en Bourse (IPO), le géant saoudien du pétrole
souhaitant d'abord rassurer les investisseurs en leur présentant
des résultats couvrant la période durant laquelle deux de ses
principales installations ont été bombardées, a-t-on appris
jeudi de deux sources proches du dossier.
    La compagnie pétrolière saoudienne prévoyait de dévoiler la
semaine prochaine ses projets concernant le placement en Bourse
de Ryad de 1% à 2% de son capital, avant une possible cotation
internationale.
    Les attaques menées le 14 septembre contre ses sites
d'Abkaïk et de Khouraïs ont toutefois réduit de moitié la
production du premier exportateur mondial de pétrole et Aramco
veut rassurer les investisseurs avant de lancer l'opération, ont
dit les sources.
    "Ils veulent faire tout ce qu'ils peuvent pour atteindre
l'objectif de valorisation, donc de solides résultats après ces
attaques les placeront dans une meilleure position", a dit l'une
des sources.
    La deuxième source a déclaré que l'IPO avait été repoussée
et qu'aucune nouvelle date n'était pour l'instant fixée pour
cette offre.
    Le Financial Times, qui a le premier fait état de ce report,
a écrit en citant une source que l'opération était retardée de
"plusieurs semaines".
    Saudi Aramco n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de
commentaires de Reuters.

 (Hadeel Al Sayegh et Marwa Rashad
Bertrand Boucey pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer