Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après les économies, cap sur la stratégie chez Veolia

Reuters24/01/2013 à 10:12

APRÈS LES ÉCONOMIES, CAP SUR LA STRATÉGIE CHEZ VEOLIA

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement a avancé dans sa restructuration mais doit désormais aussi convaincre les investisseurs de sa capacité à réinventer son modèle et à trouver des relais de croissance, estiment des analystes interrogés par Reuters.

Deux ans après son arrivée à la tête de Veolia et un an et demi après l'annonce d'un plan de transformation, le PDG Antoine Frérot doit encore imposer sa vision après avoir fait face aux critiques de certains administrateurs du groupe et de son prédécesseur Henri Proglio, aujourd'hui à la tête d'EDF.

Ces critiques expliquent peut-être ce qui ressemble à la première étape d'une contre-offensive : Antoine Frérot tient ce jeudi une conférence sur le thème "Veolia réinvente ses métiers", entouré des directeurs généraux du groupe.

"Nous nous attendons à ce que la majeure partie des leviers de restructuration soient en place en 2013, mais nous voyons aussi cette année comme une occasion pour le management de décrire les perspectives de Veolia au-delà de la période actuelle", indique Sofia Savvantidou, analyste chez Citi.

Selon ses détracteurs, Antoine Frérot - qui promettait il y a 18 mois un groupe "plus petit mais plus rentable" à l'horizon 2013 - aurait en fait pour seule ambition de faire des économies et de vendre des actifs pour désendetter le groupe, ce qui compromettrait la croissance du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets.

Le projet de rapprochement avorté avec son grand rival Suez Environnement a également alimenté l'hypothèse d'une impasse stratégique.

Sofia Savvantidou estime cependant que les investisseurs devraient avoir avant la fin de l'année "une idée très claire de ce que sera Veolia à long terme, des marchés dans lesquels il sera présent et des zones où se trouveront les opportunités d'investissement".

Veolia Environnement n'a pas souhaité faire de commentaire avant sa présentation de jeudi.

"NOUVELLES RÉALITÉS"

Confronté à une importante pression sur ses marges dans l'eau en France et à une crise européenne qui affecte les volumes de déchets, Veolia a tout intérêt à se tourner vers des zones à forte croissance telles que l'Inde ou le Moyen-Orient.

Mais le groupe doit aussi réorienter ses métiers en visant davantage les industriels que les collectivités locales et en développant des activités de court terme peu gourmandes en capitaux telles que des services d'efficacité énergétique et des contrats de traitement de l'eau dans les gaz de schiste.

Un analyste basé à Londres souligne d'ailleurs que la récente annonce des ambitions du groupe dans le démantèlement nucléaire illustre une attitude plus offensive. Mais il tient à relativiser le concept de "nouveau Veolia" développé par Antoine Frérot.

"C'est une énorme boîte et ils ne peuvent pas réinventer du jour au lendemain leurs paramètres d'activité. Il faut peut-être qu'ils redéfinissent les services qu'ils proposent et qu'ils les adaptent aux nouvelles réalités, notamment en France, mais ils ne peuvent pas changer fondamentalement leur 'business model' car le fond des métiers reste un peu le même", estime-t-il.

"Veolia mettra du temps à redevenir une entreprise saine qui peut viser une croissance saine", ajoute cet analyste. Il souligne la lourde dette nette du groupe, estimée à 12,6 milliards d'euros à fin 2012 selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, pour un Ebitda de 2,8 milliards.

DES PRÉVISIONS CLAIRES SONT ATTENDUES

Pour Sofia Savvantidou, Veolia Environnement devra aussi fournir aux investisseurs des indicateurs de performance clairs et faciles à suivre, ainsi que des éléments sur sa future politique de dividende.

Et même s'il veut mettre l'accent sur les nouveaux gisements de croissance, Antoine Frérot ne pourra pas faire l'impasse sur les cessions que Veolia doit encore réaliser, en particulier son désengagement des transports.

Certains analystes estiment ainsi que le PDG devra revenir sur son projet, annoncé en août 2011, de faire sortir Veolia de près de la moitié des pays où il était présent, et que le programme d'économies reste lui aussi prioritaire.

"Nous pensons que Veolia a besoin de réaliser ses réductions de coûts et de progresser en matière de productivité pour améliorer ses retours sur investissement et ses marges", indique Verity Mitchell, analyste chez HSBC.

L'arrivée au sein du groupe de François Bertreau en tant que directeur général adjoint des opérations chargé d'accélérer la transformation des métiers, qui sera lui aussi présent jeudi, est ainsi bien perçue par le marché.

L'action Veolia Environnement, qui a perdu près de 85% depuis ses sommets de début 2008, a depuis sous-performé l'indice sectoriel européen, rattrapant cependant une partie de son retard avec un gain de 8,1% en 2012.

Elle surperforme son secteur depuis le début janvier, avec un gain de 1,4% contre un repli de 0,8% pour l'indice européen.

Edité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.