Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après le choc Royal, la BPI tient son premier conseil

Reuters21/02/2013 à 20:02

PREMIER CONSEIL D'ADMINISTRATION POUR LA BANQUE PUBLIQUE D'INVESTISSEMENT

DIJON, Côte-d'Or (Reuters) - La Banque publique d'investissement a tenu jeudi son premier conseil d'administration après l'annonce de la nomination de Ségolène Royal à sa vice-présidence, une décision qui a relancé les critiques de "copinage" envers l'exécutif.

La nouvelle entité, dont l'Etat et la Caisse des dépôts (CDC) sont actionnaires à 50%-50%, regroupe les dispositifs publics de financements et d'investissements dans les entreprises existantes. Elle devrait être totalement opérationnelle courant mai, après un deuxième conseil d'administration en avril.

En attendant, ses produits sont disponibles auprès d'Oséo et de la CDC notamment. La BPI cible les PME et les entreprises de taille intermédiaire, avec la possibilité d'intervenir pour "stabiliser l'actionnariat de grandes entreprises".

Elle doit disposer au total d'une capacité d'action de 42 milliards d'euros par an, dont 20 pour le financement, 12 pour les garanties et 10 milliards sur cinq ans pour les investissements en fonds propres, à raison de 2 milliards par an.

"La BPI est le grand partenaire public des PME en matière de financement", a dit le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, lors d'un point de presse, à Dijon (Côte-d'Or). "Elle doit être le porte-avions de la compétitivité française."

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a salué la création d'"une banque plus patiente et moins gourmande" avec laquelle "ce n'est pas le court terme, qui est la maladie obsessionnelle de la finance".

"C'est la banque de la reconstruction industrielle", a-t-il ajouté, en soulignant le soutien aux filières industrielles que permettra la BPI.

Le président de la BPI, Jean-Pierre Jouyet, ami de François Hollande et directeur général de la CDC, avait auparavant balayé devant des journalistes les critiques de la droite sur la nomination de Ségolène Royal, ancienne compagne du chef de l'Etat et présidente de la région Poitou-Charentes.

"Qu'il y ait un tandem entre un haut fonctionnaire que je suis et une représentante de région, compte tenu de l'implication des régions dans la BPI, me paraît logique", a-t-il dit à des journalistes.

Pierre Moscovici a quant à lui estimé que "Ségolène Royal a inventé le concept de la BPI, elle l'a beaucoup mis en oeuvre dans sa région".

L'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin, rival de Ségolène Royal en Poitou-Charentes avait ironisé sur cette nomination, en déclarant : "La voilà banquière".

La BPI sera composée de trois entités : un pôle financement appuyé sur l'actuel Oséo, un pôle investissement issu du Fonds stratégique d'investissement (FSI) et de CDC Entreprises et une société de tête qui pilotera l'ensemble.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.