Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

APPLIED MATERIALS dépasse les attentes
information fournie par AOF19/02/2021 à 15:10

(AOF) - Applied Materials a réalisé au premier trimestre de son exercice fiscal 2020/2021 un bénéfice net de 1,13 milliard de dollars, ou 1,22 dollar par action, contre 892 millions, ou 96 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA du est ressorti à 1,39 dollar. Les analystes tablaient sur 1,28 dollar. Le chiffre d'affaires a grimpé, passant de 4,16 à 5,16 milliards de dollars. Wall Street visait 4,98 milliards. L'équipementier de l'industrie du semi-conducteur bénéfice de la pénurie mondiale de composants électroniques.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Optimisme pour le secteur

Les ventes sur trois mois (de septembre à novembre) ont augmenté de 8,3% au niveau mondial par rapport aux trois mois précédents (de juin à août). En Europe, la progression est même supérieure (de 13,8%).

En dépit de la pandémie et d'autres facteurs macroéconomiques, les experts prédisent en 2020 des ventes annuelles bien supérieures à celles de 2019.

Sur ce secteur en croissance, l’Europe cherche à renforcer ses positions. Elle ne détient que 10% du marché mondial, évalué à 440 milliards d'euros. Par ailleurs elle est de plus en plus dépendante d'importations en provenance des États-Unis ou de pays asiatiques. Treize Etats de l'Union européenne, dont la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, la Belgique et les Pays-Bas, se sont récemment alliés pour investir en commun et ainsi renforcer la capacité de l'Europe à développer les processeurs et semi-conducteurs de prochaine génération.

Biens d'équipement

Après quatre années de forte croissance, portée en particulier par l'aéronautique, l'automobile et la mécanique, les achats de machines-outils en France ont légèrement baissé en 2018 selon l'étude de marché annuelle du Symop, le syndicat professionnel du secteur. Les ventes ont atteint 1,632 milliards d'euros en France, en baisse de 0,6% par rapport à 2017. Face à ce ralentissement, les producteurs français ont mieux résisté que leurs voisins européens, notamment allemands et italiens. Leur positionnement sur des marchés de niche, plutôt haut de gamme, leur est donc profitable. Avec 739 millions d'euros de machines produites en 2018 ils constituent seulement 3% de la production européenne. Les commandes ont très légèrement progressé (+0,9%).

Le Symop table sur une progression limitée à 2% du marché des machines-outils en 2109 en raison de la conjoncture internationale, marquée par le Brexit et la guerre commerciale sino-américaine.

Valeurs associées

NASDAQ +3.04%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.