Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

APPLE

191.4400 USD
-0.23% 
valeur indicative 163.2677 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US0378331005 AAPL

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    191.9300

  • clôture veille

    191.8800

  • + haut

    192.4300

  • + bas

    190.1900

  • volume

    20 208 688

  • valorisation

    940 954 MUSD

  • capital échangé

    0.41%

  • dernier échange

    20.07.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    165.2400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur APPLE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter APPLE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter APPLE à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Apple peut-il vraiment être une menace pour le marché obligataire ?

Boursorama11/05/2017 à 14:05

Le groupe détient 148 milliards de dollars d'obligations d'entreprises. (crédit : Matcuz)

Apple est vraiment le groupe de tous les records même dans les domaines les plus inattendus. La firme de Cupertino vient en effet de dépasser les 800 milliards de dollars de capitalisation en Bourse.

Brian White, un analyste de la banque américaine Drexel Hamilton a même fixé un objectif de cours à un an de 202 dollars, estimant que le titre était sous-évalué par rapport à son rythme de croissance, ce qui ferait ressortir une valorisation supérieure à 1000 milliards…

Un investissement inédit à ce niveau pour une entreprise

Tout aussi colossale et la trésorerie du fabricant de l’iPhone puisque qu’elle pointe désormais à plus de 257 milliards de dollars, comme le dévoilait récemment un article de Bloomberg. Une originalité : 148 milliards de dollars de ce trésor de guerre sont investis sur des obligations d’entreprises.

Pour Marc Lacraz, gérant dettes d’entreprise chez Edmond de Rothschild AM, «c’est assez nouveau. C’est la première fois qu’un groupe se constitue un portefeuille d’obligations d’entreprise d’une telle ampleur. Google ou encore Microsoft par exemple ont des investissements à court terme. Mais il faut mettre en relation cette politique avec la capacité hors norme d’Apple à dégager du cash»

Une réforme attendue sur le rapatriement des capitaux

A tel point qu’Apple devance le plus gros fonds obligataire mondial Vanguard Total Bond Market Index. Et la tendance va en s’accentuant puisque la part investie en obligations d’entreprises est passée de 30 à 58% de la trésorerie totale en quelques années.

Et cela pourra bien devenir un problème. Parce que le plus gros de la trésorerie d’Apple (90%) est à l’étranger et que le groupe se garde bien de la rapatrier sur le sol américain car il serait soumis à une taxe de 35%. Une situation qui le conduit paradoxalement à devoir lui-même emprunter sur le marché américain pour financer son gargantuesque plan de retour à l’actionnaire récemment porté à 300 milliards de dollars.

C’est là que Donald Trump entre en scène. Le président américain a promis qu’il allait drastiquement réduire cette taxe de rapatriement des capitaux. Rien de tangible encore, mais une baisse à seulement 10% à été évoquée. Dès lors la tentation pourrait être grande pour Apple de vendre ses obligations d’entreprises créant un choc sur le marché.

Un marché de 8 trillions de dollars

Un risque plausible mais peu probable en l’état, comme le confirme Marc Lacraz : «Je pense que ce sont des inquiétudes très exagérées, 148 milliards de dollars, c’est un chiffre impressionnant pour une société mais il faut relativiser en le mettant en perspective avec la taille du marché de la dette corporate aux Etats-Unis, qui est de 8 trillions de dollars avec des émissions représentant plus de 1 trillion chaque année. On peut imaginer que, même détenus à l’étranger, les 148 milliards d’Apple soient majoritairement investis en dollars sur des obligations d’entreprises américaines. Or, selon le département du Trésor américain, la liquidité du marché des corporate bonds est de 14 milliards de dollars échangés par jour. Le pactole d’Apple ne représente que 10 jours de trading.»

De plus, le groupe n’est pas à court d’options s’il voulait rapatrier une partie de son argent dans des délais brefs : «Apple est investi sur des périodes courtes avec une majorité du portefeuille sur des obligations de 1 à 3 ans. Si le président Trump faisait effectivement baisser la taxe de rapatriement des capitaux, le groupe pourrait dans un premier temps faire revenir le cash en laissant les obligations les plus courtes échoir. Il pourrait aussi choisir de rapatrier en priorité les 50 milliards de dollars qu’il détient en bons du trésor américain.» A priori, pas de quoi s’inquiéter pour le moment donc…

Laurent Grassin (redaction@boursorama.com)

Valeurs associées

-0.23%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.