Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier
TrackInsight10/03/2020 à 11:53

Semaine du 2 au 8 Mars 2020

Les marchés actions se redressaient en début de semaine, après les lourdes pertes enregistrées fin février, dans l'espoir d'un nouveau stimulus monétaire. La Réserve Fédérale surprenait pourtant les principaux intervenants en annonçant mardi une baisse des taux de 50 points de base, la plus forte révision observée depuis 2008.

Mais un tel mouvement, à un moment aussi inattendu, en réaction quasi-instantanée aux tweets accusateurs de Donald Trump, a finalement rendu sceptiques les acteurs de marché, ceux-ci se demandant finalement si cette décision prise dans l'urgence était vraiment de nature à régler le problème du blocage des chaînes de production et de distribution. L'épidémie de coronavirus s'est déjà traduite par la fermeture de nombreuses usines, l'immobilisation d'une partie non négligeable des flottes aériennes, l'annulation systématique des salons et conférences partout dans le monde. Une récession de l'économie se profile au fur et à mesure que le nombre de personnes infectées progresse de façon exponentielle aux Etats-Unis et en Europe, conduisant à des mesures drastiques de confinement, à l'instar de l'Italie où 60 millions de personnes ont été mises en quarantaine ce lundi 9 mars.

Dans ce contexte de grande incertitude se traduisant par une très forte volatilité sur les prix des actifs (VIX toujours proche du niveau critique de 42), les principaux indices ont fini la semaine en ordre dispersé. Les actions chinoises ont rebondi assez brutalement (Shanghai Composite en hausse de 5.35%). Le S&P500 et le Nasdaq réduisaient jeudi et vendredi les gains réalisés en début de semaine, malgré les bons chiffres de l'emploi américain (273.000 créations de postes en février, contre 177.000 attendues), mais réussissaient toutefois à rester dans le vert avec une légère progression de 0.61% et 0.10% respectivement. En revanche, ce fut beaucoup plus dur pour les petites capitalisations américaines (Russell2000 en baisse de 1.84%), ainsi que pour les actions japonaises et européennes (Nikkei et MSCI EMU chutant respectivement de 1.86% et 3.04%).

La semaine a également été marquée par une dispersion des rendements exceptionnellement élevée au niveau sectoriel : +7.94% pour les services d'utilité publique contre -7.25% pour l'énergie, mais il faut souligner que le pétrole a connu l'une de ses plus fortes corrections quotidiennes vendredi, en abandonnant plus de 10% sur la journée (WTI) et -7.77% sur la semaine, après que la Russie ait refusé de soutenir la proposition saoudienne d'une baisse supplémentaire de la production, mettant ainsi la pression sur les fournisseurs de pétrole de schiste américains. En réaction, l'Arabie saoudite décidait une guerre des prix à outrance en réduisant ceux-ci dans la plupart des régions entre 6 et 8 dollars le baril, préfigurant un bain de sang à la réouverture des marchés lundi*. Les financières se sont également retrouvées dans l'œil du cyclone, chutant de 4.08% sur la semaine, en raison de l'écroulement des taux. A l'instar des services d'utilité publique, les secteurs les plus défensifs ont tiré leur épingle du jeu en surperformant le marché (biens de consommation de base : +6.23%, santé : +4.96%, immobilier : +4.75%).

Sans surprise, les emprunts d'Etat ont bondi, profitant de l'afflux de liquidités fuyant les actifs les plus risqués. Le rendement du 10 ans américain a ainsi atteint un plus bas de 0.74% tandis que le Bund allemand de même échéance plongeait à -0.71%. Le rendement du Bon du Trésor américain à 3 mois s'inscrit maintenant à 0.5%. Les obligations privées de notation supérieures ont également bien performé aux États-Unis (+2.19%) alors qu'elles sont restées quasiment à l'équilibre en Europe. En revanche, les titres à haut rendement ont été logiquement touchés par l'aversion croissante pour le risque (-0.95% en Europe, -0.37% aux Etats-Unis), tandis que la dette émergente faisait mieux que résister (+1.48% en devises locales).

Enfin, l'or reprenait le chemin des sommets en enregistrant une hausse de 6.75% sur la semaine après la forte correction observée sur la journée du 28 février (-3.6%).

*WTI Futures en baisse de 25% ce lundi 9 mars.

Poursuivez votre lecture : https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-03-06/global

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

Anxiété sur les Marchés après la Forte Baisse des Taux Américains et le Krach Pétrolier

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer