Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Année mitigée en vue pour le marché obligataire aux Etats-Unis

Reuters 06/01/2014 à 14:38

ANNÉE MITIGÉE EN VUE POUR LE MARCHÉ OBLIGATAIRE AUX ETATS-UNIS

par Richard Leong

NEW YORK (Reuters) - Les fonds lourdement investis en obligations américaines ont perdu au change en 2013, et le début de retrait du programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale les expose au risque d'une nouvelle performance négative cette année - ce qui serait une première en 40 ans.

Les gérants des grands fonds américains se veulent toutefois optimistes. Le plus gros de l'ajustement, disent-ils, est déjà réalisé même si les taux de rendement devraient monter encore un peu en 2014 à mesure que la Fed limitera ses rachats d'actifs.

Certains analystes craignent depuis longtemps une hausse durable des rendements après près de 30 ans de décrue. Mais le consensus réalisé auprès des gérants voit le taux des emprunts de référence à 10 ans culminer à 3,5% cette année, contre 3% actuellement, et se maintenir dans des marges étroites.

A titre de comparaison, le taux du 10 ans a augmenté de 125 points de base en 2013.

"Nous n'attendons pas de nouveau mouvement vendeur agressif. Je pense que même avec le 'tapering' de la Fed, la politique monétaire restera largement accommodante en 2014", déclare Jennifer Vail, responsable de la recherche obligataire chez U.S. Bank Wealth Management à Portland, dans l'Oregon.

Une nouvelle envolée des taux ne ferait pas les affaires des fonds obligataires, au premier rang desquels le Pimco Total Return Fund, géré par Bill Gross, qui a accusé en 2013 sa première perte depuis 1999 avec un retour négatif de 1,9% et des sorties de 41,1 milliards de dollars qui ont ramené son encours à 237 milliards.

LES PARTICULIERS RESTENT À DISTANCE

Mais si la hausse des rendements est modérée et ordonnée, Bill Gross et les autres investisseurs encore positifs sur les Treasuries auront le temps d'ajuster leurs portefeuilles pour parier sur d'autres compartiments du marché.

Les flux de fonds dans les Treasuries ont été l'an dernier les plus lents depuis 2000. Les fonds de pension, assureurs et autres institutionnels devraient être davantage attirés cette année par la remontée des taux, mais les particuliers risquent encore de bouder les fonds obligataires, surtout au vu des perspectives toujours haussières du marché boursier.

"Tout zig-zag des taux rendra les investisseurs particuliers très nerveux", admet Quincy Krosby, stratège chez Prudential Financial à Newark (New Jersey).

Le rendement du papier à dix ans se situait à 2,99% vendredi soir, pratiquement le double de son niveau de janvier 2012. La remontée des taux s'était accélérée en mai lorsque Ben Bernanke, le président de la Fed, avait suggéré devant une commission parlementaire que la banque centrale pourrait commencer à réduire son programme d'assouplissement quantitatif avant la fin de l'année - ce qu'elle a fait au bout du compte.

Les derniers indicateurs économiques ont toutefois confirmé le scénario d'une reprise lente, qui empêchera la Fed de dénouer brutalement ses mesures de soutien.

"En fait, le marché s'ajuste à la perspective d'une croissance un peu plus rapide et d'un peu moins de rachats d'actifs de la part de la Fed. Ce pourrait être encore une année négative", estime Gemma Wright-Casparius, gérante chez Vanguard, le numéro un américain des fonds de placement.

Avec la succession de records sur le marché boursier, les investisseurs se détournent depuis juin des fonds obligataires. Ces derniers ont attiré en 2013 pour 29 milliards de dollars d'entrées de capitaux, le niveau le plus bas depuis 2000, selon Lipper, une filiale de Thomson Reuters.

QUATRE ANNÉES DE BAISSE EN 40 ANS

D'après ses dernières projections macro-économiques publiées en décembre, la Fed anticipe une croissance comprise entre 2,8% et 3,2% en 2014, soit un peu plus que le consensus de Wall Street.

"Il y a pas mal d'optimisme dans le niveau actuel des rendements. Je ne vois pas le rendement du 10 ans monter encore beaucoup, il faudrait pour cela des statistiques vraiment vigoureuses", juge Bill Irving, gérant de Fidelity Investments a Merrimack dans le New Hampshire.

Une croissance plus forte, de 3,5% ou 4,0%, pousserait au contraire la Fed à réduire plus rapidement ses rachats d'actifs, voire à relever ses taux d'intérêt avant le dernier trimestre 2015 l'échéance que prévoit actuellement le consensus. Dans ce cas de figure, les rendements obligataires pourraient s'envoler bien au-dessus des 3,5%.

Les années "sans" sont rares pour les Treasuries. En incluant 2013, le marché n'a connu que quatre années de pertes depuis 1973, selon Barclays, et n'a jamais enchaîné deux années négatives de suite.

En 2013, les Treasuries ont perdu 2,75%, et le marché obligataire américain dans son ensemble a reculé de 2,02%, soit sa plus forte baisse annuelle depuis 1994, selon les indices compilés par Barclays.

La hausse du rendement du 10 ans a été la plus forte en quatre ans mais son impact sur l'économie a été faible, même si le marché immobilier s'en est ressenti pendant l'été. L'économie américaine a enregistré cet automne son meilleur trimestre de croissance depuis près de deux ans et Wall Street a engrangé sa plus forte hausse annuelle depuis 1997.

Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.