1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes indécises à la mi-journée
AOF14/02/2020 à 12:02

(AOF) - Les Bourses européennes évoluent sur une note indécise vendredi. Les investisseurs continuent de s'interroger sur les conséquences de l'épidémie de coronavirus. Le dernier bilan fait état de 5 090 nouveaux cas et 121 nouveaux décès. En parallèle, les opérateurs ont de nombreux résultats à arbitrer : Renault, Crédit Agricole ou encore EDF. Côté statistiques, la croissance a ralenti en zone euro au 4ème trimestre. Dans l'après-midi, une batterie d'indicateurs est attendue aux Etats-Unis. Vers 11h50, le CAC 40 cède 0,06% à 6 089,23 points et l'EuroStoxx 50 grappille 0,09% à 3 850,39 points.

Après un début de séance difficile, Renault (+3,19% à 35,92 euros) a retrouvé des couleurs sur la place de Paris, malgré les résultats dégradés dévoilés pour 2019. Le constructeur automobile a enregistré une perte nette (part du groupe) de 141 millions d'euros l'an dernier, alors qu'il avait dégagé un bénéfice net de 3,30 milliards d'euros en 2018. Il s'agit de la première perte enregistrée par le groupe en dix ans.

Quatrième et dernière grande banque française cotée à présenter ses comptes du quatrième trimestre, Crédit Agricole SA a fait mieux qu'attendu. Si comme ses concurrentes, elle a bénéficié d'activités de marché dynamiques, elle a aussi profité des résultats supérieurs aux attentes de l'assurance. En Bourse, l'action Crédit Agricole SA cède 0,37% à 13,60 euros, les investisseurs ayant déjà anticipé cette bonne performance à la lumière de celle de BNP Paribas et Société Générale. Crédit Agricole SA affiche toujours la meilleure boursière du secteur bancaire français sur un an : 38%.

EDF bondit de 9,04% à 12,79 euros, dans le sillage de ses comptes 2019. Le producteur d'électricité a publié un résultat net (part du groupe) de 5,155 milliards d'euros l'an dernier, contre 1,18 milliard en 2018. Il a bénéficié de l'amélioration de son résultat financier, soutenu par la variation positive de juste valeur du portefeuille des actifs, et d'une amélioration de sa performance opérationnelle. L'Ebitda a progressé de 12,1% (8,4% en organique) à 16,7 milliards d'euros, supérieur au consensus Refinitiv s'élevant à 16,3 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires est en hausse de 4%, dont 3,5% en organique, à 71,32 milliards d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'économie allemande a stagné au quatrième trimestre après une hausse de 0,2% au troisième trimestre, a annoncé l'office fédéral des statistiques. Le PIB était attendu en hausse, selon le consensus Reuters. Sur l'ensemble de 2019, l'Allemagne a connu une croissance de seulement 0,6%.

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,1% au quatrième trimestre 2019, selon l'estimation rapide publiée par Eurostat. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,1%, après +0,3% au troisième trimestre. Sur un an, le PIB a grimpé de 0,9% après +1,2% au trimestre précédent.

Selon les premières estimations d'Eurostat, les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde se sont établies à 186,1 milliards d'euros en décembre 2019, en hausse de 4,8% par rapport à décembre 2018. Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 163 milliards d'euros, en hausse de 1,1% par rapport à décembre 2018. En conséquence, la zone euro a enregistré en décembre 2019 un excédent de 23,1 milliards d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +16,3 milliards d'euros en décembre 2018.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail de janvier sont attendues à 14h30, la production industrielle et le taux d'utilisation des capacités de production en janvier à 15 heures et l'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan en février à 16 heures.

Vers 11h50, l'euro grappille 0,02% à 1,0843 dollar.

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer