Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Du vert en vue pour lancer le mois de mai
AOF03/05/2021 à 15:10

(AOF) - Les marchés américains sont attendus en légère hausse ce lundi, pour démarrer le mois de mai, après une dernière semaine d'avril en repli. Les catalyseurs du jour sont les résultats de Berkshire Hathaway, publiés samedi, de retour en territoire positif, tout comme ceux d'Estée Lauder, révélés aujourd'hui. Les PMI manufacturiers sont également attendus dans l'après-midi, après que leur version européenne ait fait état d'un niveau d'activité record au mois d'avril. Les futures sur indices indiquent ainsi une hausse de 0,54% et 0,45% respectivement pour le Dow Jones et le Nasdaq.

 Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en repli vendredi, pénalisés par des prises de bénéfices. Les statiques économiques sont globalement ressorties meilleures que prévu, notamment la confiance des consommateurs. Sur le plan des sociétés, les résultats du jour ont été mitigés, à l'exception notable d'Amazon. Les investisseurs ont favorisé les valeurs refuges, comme celles liées à la santé. Le Dow Jones a cédé 0,54% à 33 874,85 points. Le Nasdaq Composite a perdu 0,85% à 13 962, 68 points. En avril, le Dow Jones a cependant progressé de 2,7% et le Nasdaq, environ 5,4%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l'indice PMI manufacturier (définitif) d'avril est attendu à 15h45. Les dépenses de construction de mars et l'ISM manufacturier d'avril sont programmés à 16h.

Les valeurs à suivre

BANK OF AMERICA

JPMorgan a relevé son objectif de cours de 40,50 dollars à 43,50 dollars et confirmé sa recommandation Surpondérer sur Bank of America dans le cadre d'une étude sur le secteur à la suite des résultats du premier trimestre. Le bureau d'études continue de recommander les actions des grandes banques et prévoit une surperformance à mesure que l'économie se redresse. Il observe que les dépenses de consommation continuent à s'améliorer chaque mois, ce qui devrait profiter aux commissions.

BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway a dévoilé vendredi soir des résultats en forte hausse au premier trimestre. La société d'investissement de Warren Buffett a enregistré un profit net de 11,71 milliards de dollars, soit 7 638 dollars par action, contre une perte nette de 49,75 milliards de dollars, soit - 30 653 dollars par action de classe A, un an plus tôt. Une règle comptable contraint la société à enregistrer les moins ou plus-values latentes sur son portefeuille de titres et de contrats dérivés.

DELL

Le groupe informatique Dell a annoncé la cession de Boomi, un spécialiste de l'iPaaS (plateforme d'intégration en tant que service), pour 4 milliards de dollars à des fonds de private equity, Francisco Partners et TPG. La transaction devrait être conclue d'ici la fin de 2021, sous réserve des conditions de clôture habituelles. Les termes de l'accord n'ont pas été divulgués.

ESTEE LAUDER

Estée Lauder a publié un bénéfice au troisième trimestre (clos fin mars) de son exercice fiscal 2021 de 456 millions de dollars, soit 1,24 dollar par action, après une perte de 6 millions de dollars, ou 2 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 1,59 dollar (+90,6%), contre un consensus FactSet de 1,32 dollar. Les ventes du groupe de cosmétique ont en revanche déçu les attentes, atteignant 3,86 milliards de dollars (+16%), alors que le consensus visait 3,94 milliards. Pour 2021, les ventes sont désormais attendues en hausse de 11% à 12% sur un an.

LYFT

Credit Suisse a réitéré sa recommandation Surperformance sur le titre Lyft, assortie d'un objectif de cours de 74 dollars, à l'approche de la publication des résultats trimestriels du spécialiste des véhicules de transport avec chauffeur (VTC). Le broker anticipe désormais un résultat par action ajusté de -1,65 dollar pour 2021 et +0,15 dollar pour 2022, contre respectivement -2,52 dollars et -1,04 dollar auparavant. Pour 2021, l'analyste table sur un Ebitda ajusté de -326 millions de dollars, contre -610 millions précédemment.

TESLA

Mauvaise nouvelle pour Tesla. Le constructeur américain de véhicules électriques serait contraint de retarder de six mois le début de la production dans sa Gigafactory située près de Berlin. C'est ce qu'a rapporté ce week-end l'hebdomadaire allemand Automobilwoche. Cela pourrait repousser à 2022 le début de la production sur ce site. Initialement, la firme d'Elon Musk voulait y débuter ses opérations à l'été 2021.

VERIZON

Selon des informations rapportées par Bloomberg, Verizon serait sur le point de conclure la vente de ses activités de médias, qui regroupent notamment les marques Yahoo! et AOL, au fonds de private equity Apollo Global Management pour un montant qui pourrait avoisiner les 5 milliards de dollars. Une annonce officielle pourrait même intervenir dès ce lundi. Le géant des télécommunications garderait cependant une part minoritaire.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer