Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Analyse AOF France/Europe - La robustesse de l'euro déstabilise le CAC 40

AOF29/06/2017 à 16:52

(AOF) - Les marchés européens creusent leurs pertes à l'approche de la clôture. Les investisseurs s'inquiètent de l'impact de la robustesse de l'euro sur les sociétés qui sont exposées hors de la zone euro. A Paris, LVMH, L'Oréal, Atos, et Vinci tirent le CAC 40 vers le bas alors que la devise européenne a dépassé le seuil des 1,14 dollar pour la première fois depuis juin 2016 et s'échange à son niveau le plus élevé depuis 13 mois. Seul le secteur bancaire surnage. Vers 16h20, le CAC 40 perd 1,72% à 5 159,43 points tandis que l'Euro Stoxx 50 cède 1,51% à 3 482,46 points.

Au chapitre des valeurs européennes, H&M gagne 3,76% à 212,30 couronnes suédoises après la publication de résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre clos fin mai. Les investisseurs ne boudent pas leur plaisir tant les bonnes nouvelles en provenance du groupe de prêt-à-porter sont rares depuis de nombreux trimestres. Depuis le début de l'année, la capitalisation d'H&M a fondu de près de 18% et le chiffre d'affaires du deuxième trimestre présenté le 15 juin a déçu. En dépit du ralentissement de son activité, le groupe est donc parvenu à faire progresser ses bénéfices grâce à la maitrise de ses coûts.?

Société Générale (+0,53% à 48,72 euros), Axa (+0,14% à 24,205 euros) et Crédit Agricole (+0,03% à 14,32 euros) forment le trio de tête du CAC 40. Partout en Europe, les valeurs bancaires sont soutenues par la décision de la Fed américaine de valider tous les projets d'allocation du capital des établissements opérant aux Etats-Unis. Ces derniers pourront donc mener à bien d'éventuels programmes de rachat d'actions et verser les dividendes promis, sans mettre en péril leur solvabilité.

Carrefour (-1,34% à 22,125 euros) se replie après avoir enchainé cinq séances consécutives de hausse et dévoilé une valorisation sans surprise de ses actifs brésiliens. Le distributeur a en effet déposé le prospectus d'enregistrement de Carrefour Brésil, dernière étape avant une introduction en Bourse qui devrait valoriser cette filiale entre 7,9 et 10 milliards d'euros. Deutsche Bank table sur 9 milliards.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice GfK mesurant le moral des ménages allemands s'est établi 10,6, à son plus haut niveau depuis octobre 2001. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un indice inchangé par rapport au niveau de 10,4 du mois précédent.

L'indice du climat des affaires en zone euro s'est établi à 1,1 contre un consensus de 0,9 et après 0,9 en mai. L'indice de confiance des consommateurs est ressorti à -1 en juin conformément aux attentes après -1,3 en mai.

L'indice de confiance des consommateurs de la zone euro pour le mois de juin est ressortie à -1,3 alors que les économistes l'attendaient à -3. Le mois précédent, l'indice était de -3,3.

L'indice du sentiment économique a grimpé à 111,1 en juin après 109,2 en mai, alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse plus modeste, à 109,5. Cet indice n'avait plus été aussi haut depuis août 2007, lorsqu'il avait atteint 111,8.

L'inflation annuelle en Allemagne est annoncée en première estimation à 1,6% en juin. Après deux mois consécutifs de ralentissement, elle repart donc de l'avant alors que les économistes la voyaient de nouveau perdre de la vitesse, à 1,3%.

Aux Etats-Unis, 244 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après 242 000 (révisé de 241 000) la semaine précédente. Le consensus Briefing était de 241 000.

Aux Etats-Unis, la croissance a atteint 1,4% au premier trimestre, selon une troisième et dernière estimation. Le consensus était de +1,2%. Au quatrième trimestre 2016, le PIB américain avait progressé de 2,1%.

Vers 16h15, l'euro cote 1,1416 dollar, en hausse de 0,35%.


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.