Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amazon veut payer ses salariés démotivés pour les faire partir
Le Point13/04/2014 à 14:02

On a tous des gens dans notre entourage qui se plaignent de leur travail ! Amazon en a fait les frais récemment avec plusieurs plaintes d'employés quant à leurs conditions de travail dans les centres logistiques. Pour contrer cette hausse de plaintes et prendre le contre-pied médiatique, Jeff Bezos, l'actuel P-DG d'Amazon, a décidé de lancer un programme appelé "Pay to Quit".

Dans une lettre destinée à ses actionnaires, il y décrit le principe : Amazon propose à ses employés de quitter l'entreprise avec un chèque - 2 000 dollars la première année plus 1 000 dollars par année supplémentaire avec un plafond à 5 000 dollars. Bezos y mentionne : "Un employé qui reste dans une entreprise où il ne se sent pas bien, cela n'est bon ni pour lui ni pour la société." Avec humour, il a titré sa lettre "S'il vous plaît, ne prenez pas cette offre...".

Avec cette stratégie, l'entreprise souhaite se séparer des employés insatisfaits de leurs conditions de travail et arrêter la chaîne de procès qui se met en place. Autre avantage : fini, les procédures longues et coûteuses de licenciement.

Précurseur

Ce système de "Pay to Quit" a déjà été expérimenté depuis de nombreuses années par Zappos, l'équivalent de Zalando en France. Tony Hsieh, P-DG de Zappos et auteur de L'Entreprise du bonheur, a été le premier à innover en offrant à ses nouveaux employés de les payer pour quitter l'entreprise. En proposant à la fin de son premier mois...

Lire la suite sur Le Point.fr

27 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dotcom1
    15 avril10:33

    Ca se fait au gouvernement, alors pourquoi pas pour des manutentionaires? Parce qu'il ont pas fait l'ENA?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer