Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Altran en passe de céder Arthur D. Little

Reuters02/11/2011 à 11:04

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Altran a annoncé mercredi la signature d'un protocole d'accord en vue de céder sa division de conseil en stratégie Arthur D. Little par le biais d'une revente à ses dirigeants, une opération qu'il espère boucler d'ici la fin de l'année.

Le spécialiste du conseil en technologie cherchait depuis plusieurs mois à se séparer de sa filiale, déficitaire en 2010, et ainsi amorcer la rationalisation de ses activités promise dans le cadre de son nouveau plan stratégique pour 2015.

"Cette activité (de conseil en stratégie) n'avait rien à faire chez Altran", a déclaré le nouveau PDG du groupe, Philippe Salle, lors d'un entretien accordé à Reuters.

"Cela nous permet de faire un premier pas dans notre stratégie de recentrage", a ajouté le dirigeant qui a pris les rênes d'Altran en juin après l'éviction de son prédécesseur, Yves de Chaisemartin, par les actionnaires du groupe.

Altran a engagé des négociations exclusives avec l'équipe dirigeante actuelle d'Arthur D. Little (ADL) en vue de boucler l'opération d'ici la fin décembre, a précisé Philippe Salle.

Il n'a pas souhaité communiquer le montant de la vente, précisant seulement qu'il était "positif". Il sera vraisemblablement très inférieur au prix de 70 millions d'euros encore récemment évoqué, ce qui obligera le groupe à passer des dépréciations supplémentaires dans ses comptes.

"J'avais déjà annoncé aux analystes financiers qu'on aurait des dépréciations supplémentaires suite à la vente. Il y a encore à peu près 60 millions (d'euros) de dépréciations à passer", a dit Philippe Salle.

Le nouveau patron d'Altran a dévoilé le mois dernier un plan stratégique ambitieux à l'horizon 2015, en fixant pour objectif un chiffre d'affaires de plus de 2,0 milliards d'euros et une marge d'Ebita de 11% à 12% par le biais d'un recentrage sur les marchés clés et d'une rationalisation des activités.

CROISSANCE ATTENDUE AU T4

Cette rationalisation passe notamment par la cession d'ADL, décidée faute de synergies suffisantes entre la société rachetée en 2002 et le reste des activités d'Altran.

Les revenus de la division ont piqué du nez au troisième trimestre, affichant une contraction de 5,1%, alors que la filiale était revenue en territoire positif sur les six premiers mois de l'année.

Pour l'ensemble du groupe, le chiffre d'affaires ressort à 361 millions d'euros, en hausse de 4,7% par rapport à la période correspondante l'an dernier, soit +8,4% à périmètre constant et hors impact des changes et des variations de jours ouvrés. Les estimations d'analystes variaient de 366 à 371 millions d'euros.

Le groupe, qui a fait état d'une poursuite de la croissance en octobre, table sur une hausse de son activité sur les trois derniers mois de l'année, sans fournir de prévision pour l'ensemble de 2011.

L'activité reste pour l'instant soutenue, a souligné Philippe Salle, qui a toutefois jugé prématuré de donner une tendance pour l'année prochaine.

"La grande incertitude sera le redémarrage de 2012", a-t-il dit.

Le groupe, dont l'organisation est également en cours de réaménagement, dévoilera le nom de son nouveau directeur financier lundi prochain, a précisé Philippe Salle.

Le titre a clôturé mardi à 3,4640 euros, donnant une capitalisation boursière de 529 millions d'euros.

Gwénaëlle Barzic, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.