Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Alstom : Jour J pour l'offre Siemens-Mitsubishi

Le Parisien16/06/2014 à 13:27

Alstom : Jour J pour l'offre Siemens-Mitsubishi

C'est le grand jour pour Alstom. Le groupe allemand Siemens et le conglomérat industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) doivent faire ce lundi une offre de rachat partiel au groupe français pour contrer celle de 12,5 milliards d'euros déposée par l'Américain General Electric. Selon le quotidien allemand des affaires «Handelsblatt», l'offre en numéraire globale de Siemens/MHI serait de l'ordre de 9 milliards d'euros dont la majeure partie viendrait de MHI. Par ailleurs, selon le Figaro, Siemens et Mitsubishi devrait promettre, comme General Electric, la création de 1 000 emplois en trois ans en France.

En effet, Siemens serait prêt à mettre sur la table 4 milliards d'euros par le rachat des turbines à gaz d'Alstom alors que MHI s'intéresse davantage aux turbines à vapeur que l'on retrouve dans les centrales nucléaires. Toutefois, ce projet ne serait pas une simple vente à la découpe du groupe français mais la mise en place de plusieurs partenariats industriels. MHI prendrait une participation au capital d'Alstom, via le rachat à Bouygues (l'actionnaire majoritaire d'Alstom) de 10% du capital? éventuellement au côté de l'Etat qui prendrait un pourcentage équivalent, vraisemblablement via Bpifrance. «?Ce n'est pour l'instant qu'une hypothèse, mais elle peut s'étudier très vite si elle devrait être le catalyseur d'une solution intéressante?», indiquait-on, vendredi, dans l'entourage du gouvernement. L'apport des activités ferroviaires de Siemens à Alstom ne serait étudiée que dans un second temps.

Sur le plan industriel, un peu à l'image des partenariats noués dans le passé par le constructeur automobile PSA avec d'autres marques comme Toyota pour fabriquer des petites citadines ou avec d'autres pour des moteurs ou des véhicules utilitaires, Mitsubishi envisage de créer des co-entreprises avec Alstom sur les turbines à vapeur.

Vendredi, Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie,a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • toto409
    16 juin11:51

    Entre une societe Americaine dont les synergies/complémentarités pour l'emploi sont evidentes... ou meme les syndicats le reconnaissent .. Le gouvernement va choisir un groupement Japono-Europeens, promettant de la casse sociale vu qu'il y a que des doublons de postes......Franchement ridicule ... Ils veulent mettre en avant un Airbus de l'energie.. Et pourquoi pas le GE-SAFRAN qui existe depuis POMPIDOU ! et qui fabrique 80% des moteur d'avion...

    Signaler un abus

  • wanda6
    16 juin11:43

    http://www.upr.fr/videos/conferences-en-ligne/ou-va-leurope-par-francois-asselineau

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

22.82 -1.55%
51.96 +0.78%
55.63 +1.33%
5.022 +1.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.