Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

AllianzGI considère que la gestion active reste essentielle dans le contexte actuel

Newsmanagers09/12/2015 à 16:30

(NEWSManagers.com) - Dans des marchés moins liquides et plus volatils, alors que la menace déflationniste entretient la nervosité des investisseurs, Allianz Global Investors (AllianzGI) reste convaincu de l'importance d'une approche d'investissement active, tant en matière de sélection de titres que d'allocations d'actifs. La société de gestion reste positive sur le potentiel d'appréciation des actions, tant en termes de valorisation que de croissance bénéficiaire et de hausse du dividende. " Dans le détail, nous privilégions les actions européennes, plus attrayantes que les actions américaines ou japonaises. Les actions émergentes nous semblent encore trop chères " , a expliqué Andreas Utermann,directeur des investissements d'AllianzGI, le 26 novembre à l'occasion d'un point de presse. " Sur le marché obligataire, il est évident que les obligations souveraines des pays développés n'apportent plus aucun rendement aux investisseurs. Les opportunités sont à chercher du côté des obligations indexées sur l'inflation, de la poursuite de la convergence entre les taux des pays européens de la périphérie et les taux des pays- coeur, et sur le marché du crédit européen " , ajoute Franck Dixmier, directeur des Gestions Obligataires.

Selon Alexandre Caminade, Directeur Europe de la gestion Crédit, l'environnement actuel reste plutôt favorable au marché du crédit européen, mais nécessite une sélectivité croissante. En effet, alors que les fondamentaux des émetteurs High Yield sont restés stables en 2015, ceux des émetteurs Investment Grade se sont dégradés en raison du très fort impact du secteur pétrolier et gazier, soumis à la chute des prix des matières premières. Par ailleurs, l'augmentation de la volatilité sur les taux d'intérêt et les actions a pesé sur l'appétit des investisseurs depuis avril 2015. Malgré tout, le marché du High Yield bénéficie encore du soutien de certains facteurs techniques : les prévisions de taux de défaut restent basses, les volumes d'émissions sont en retrait. " Dans ce contexte, on revient à des niveaux de valorisation en ligne avec les fondamentaux macro et micro économiques " , estime Alexandre Caminade. " Les risques principaux sur le marché du crédit viennent aujourd'hui de la divergence des politiques monétaires, de la hausse de la volatilité et de l'augmentation du risque spécifique, ainsi que de la poursuite de la détérioration de la liquidité sur le marché secondaire " , conclut-il.

La décote persistante des marchés européens par rapport au marché américain rend les actions européennes encore attrayantes. Le renouveau du marché italien, qui tire la performance boursière en Europe, illustre le potentiel lié à l'amélioration de la conjoncture dans certains pays. Néanmoins, en raison d'une croissance mondiale qui reste sous pression, Catherine Garrigues, responsable des stratégies Conviction Actions Europe, garde une forte préférence pour les titres de qualité, d'entreprises qui maîtrisent leur endettement. " D'un point de vue sectoriel, nous privilégions les télécoms, qui bénéficient d'un retour de la croissance top line, l'immobilier coté, mais aussi la consommation non-cyclique et la technologie, qui reste dynamique " , explique-t-elle. " Par ailleurs, nous restons positifs sur le segment des petites et moyennes capitalisations, qui affichent une croissance solide des résultats et une valorisation relative attractive. " Selon elle, un risque à surveiller en 2016 serait lié à de possibles flux vendeurs des fonds souverains des pays pétroliers qui, sous la pression d'un baril faible, pourraient être contraints de céder des actions. " Dans ce contexte, le stock-picking sera la clé de la performance " , conclut Catherine Garrigues.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.