Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allianz Real Estate vise 20% d'acquisitions hors d'Europe en 2013

Reuters05/04/2013 à 18:35

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Allianz Real Estate va accroître son exposition aux Etats-Unis et à l'Asie, où il prévoit de réaliser 20% des deux milliards d'euros d'acquisitions qu'elle compte réaliser cette année, a déclaré vendredi à Reuters le directeur général de la filiale immobilière de l'assureur Allianz.

Principalement présent en Allemagne, en France et en Italie, Allianz Real Estate souhaite réduire son exposition au continent européen qui connaît des difficultés économiques, et pourrait investir entre 200 et 400 millions d'euros aux Etats-Unis et en Asie cette année.

"On va plutôt aux Etats-Unis, comme on voudrait aller en Asie, pour une autre notion (que les rendements, NDLR), qui est la croissance", a déclaré Olivier Piani, directeur général d'Allianz Real Estate, lors d'une interview.

"En Europe, on est dans un monde 'flat' avec un rendement de 5%, alors qu'aux Etats-Unis on est dans un monde en croissance avec également un rendement de 5%."

Dans un contexte de taux d'intérêt très bas, de liquidités abondantes avec les mesures non conventionnelles des banques centrales et compte tenu d'un environnement réglementaire plus dur, les assureurs comme certains fonds s'intéressent à l'immobilier.

L'emprunt d'Etat français à 10 ans est tombé vendredi à un plus bas record à 1,72% et le Bund allemand se négocie à 1,22%.

FISCALITÉ

Depuis quatre ans, Allianz RE a acheté 1,5 milliard d'euros d'actifs immobiliers en France et entre 1,5 milliard et 2,0 milliards en Allemagne.

La filiale de l'assureur allemand, qui compte réaliser 300 millions d'euros de cessions en 2013, s'est fixé comme objectif d'accroître le volume total de ses investissements immobiliers de 21,5 à 30 milliards d'euros d'ici 2016 avec une exposition de 80% à l'Europe et de 20% en dehors, contre 90% et 10% respectivement en 2012.

Allianz RE, qui est déjà présent à New York ou Boston, se développe hors de l'espace européen en nouant des partenariats, compte tenu d'équipes plus réduites avec 20 personnes aux Etats-Unis et deux en Asie, contre 400 en Europe.

Interrogé sur les différences économiques au sein de l'Europe et plus particulièrement entre la France et l'Allemagne, Olivier Piani a rappelé qu'un investissement immobilier se réalisait pour une période de 10 ans.

"Ce qui se passe sur les deux prochaines années en France, c'est important, mais ce n'est pas fondamental (...) Ce qui est important c'est : quelles sont les réformes qui pourraient être faites en France sur les trois ans qui viennent et en quoi est-ce que cela va, ou pas, aider à une certaine relance économique, à une certaine croissance", a-t-il souligné.

Le directeur général d'Axa Real Estate avait déclaré fin mars au Financial Times qu'Axa allait réduire son exposition au marché français de l'immobilier, préoccupé par les perspectives de développement économique du pays et par l'évolution de la politique fiscale.

"Toute hausse de la fiscalité est perçue comme étant négative (...) Mais est-ce que, aujourd'hui, on est à un tel niveau que l'on ne peut plus regarder l'immobilier en France? La réponse est non", a estimé de son côté Olivier Piani.

Edité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.