Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allianz GI anticipe un message fort de la BCE en attendant de nouvelles mesures
AOF26/10/2020 à 16:02

(AOF) - Si Allianz GI s'attend à ce que le ton de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) du 29 octobre soit résolument pessimiste, Franck Dixmier, Global CIO Fixed Income, n'anticipe pas de nouvelles mesures. Il cite trois arguments à l'appui de cette anticipation, dont le fait que la réunion de décembre sera l'occasion pour la BCE de mettre à jour ses projections macro-économiques. Ce moment sera plus propice à des annonces.

Franck Dixmier explique par ailleurs qu'elle aura davantage de recul face aux risques politiques prégnants ces dernières semaines, tels que le Brexit et les élections américaines, ainsi que sur l'évolution de la pandémie. Enfin, ajoute-t-il, le programme d'achats d'urgence pandémique (PEPP) conserve encore sa puissance de feu, et il n'y a donc pas d'urgence à agir.

" Face à la détérioration des perspectives économiques et la faiblesse de l'inflation dans un contexte d'aggravation de la crise sanitaire, Christine Lagarde devrait toutefois affirmer fortement sa volonté de prendre des dispositions supplémentaires de soutien monétaire à la fin de l'année " explique le gestionnaire d'actifs.

Pour Franck Dixmier,  celles-ci devraient inclure une extension du programme d'achats d'urgence pandémique (PEPP) de juin à décembre 2021 et un accroissement de son programme d'achats afin de répondre aux émissions souveraines records attendues en 2021, ainsi que de nouvelles conditions favorables pour les T-LTROs.

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer