1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Allemagne-Inflation de 2% possible en janvier-Bundesbank
Reuters23/01/2017 à 13:22

    FRANCFORT, 23 janvier (Reuters) - L'inflation de l'Allemagne 
pourrait ressortir à 2% ce mois-ci en raison de la hausse des 
coûts de l'énergie, atteignant ainsi l'objectif de la Banque 
centrale européenne (BCE) pour la première fois en quatre ans, 
observe la Bundesbank. 
    "En raison de la hausse importante du prix quotidien moyen 
des produits pétroliers, le taux (d'inflation) pourrait bien 
atteindre 2% en janvier", dit la Bundesbank, dans son rapport 
mensuel. 
    La BCE a pour objectif une inflation annuelle un peu 
inférieure à 2%.  
    Elle a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi dernier 
et le président Mario Draghi a appelé les détracteurs de sa 
stratégie à la patience en soulignant que la reprise n'était pas 
encore assez solide et la remontée de l'inflation pas assez 
convaincante.   
    L'inflation annuelle a été de 1,1% dans la zone euro en 
décembre et de 1,7% en Allemagne. Dans d'autres pays tels que 
l'Irlande, Chypre, la Grèce et l'Italie, l'inflation est soit 
négative soit tout juste supérieure à zéro. 
    La Bundesbank constate aussi dans son rapport que les achats 
obligataires de la BCE ont provoqué un recul de 6,5% de l'euro 
face au dollar d'octobre 2015 à la fin 2016, l'essentiel de ce 
rétrogradage étant intervenu avant même l'annonce du programme 
fin janvier 2015. 
    "Les achats obligataires de l'Eurosystème n'ont eu aucun 
effet additionnel d'importance sur le taux de change autre qu'en 
signaler les effets et les anticipations afférentes", explique 
la banque centrale allemande.  
    L'euro a perdu 20% contre le dollar depuis la fin 2014, en 
raison notamment du resserrement de la politique monétaire de la 
Réserve fédérale.  
     
     
 
 (Andreas Framke, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

42.47 +2.54%
4875.93 +1.70%
CGG
1.502 +3.94%
1.137 0.00%
1.786 -0.03%

Les Risques en Bourse

Fermer