Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Algérie-Bensalah président par intérim, la rue proteste
Reuters09/04/2019 à 14:22

 (Actualisé avec manifestation)
    par Lamine Chikhi et Hamid Ould Ahmed
    ALGER, 9 avril (Reuters) - Des milliers de manifestants se
sont rassemblés mardi dans le centre d'Alger pour dénoncer la
désignation du président de la chambre haute du Parlement
algérien, Abdelkader Bensalah, comme président par intérim à la
suite de la démission d'Abdelaziz Bouteflika.
    Abdelkader Bensalah assumera cette fonction pendant au
maximum 90 jours, le temps que soit organisé un nouveau scrutin
présidentiel. "Nous devons faire en sorte que le peuple algérien
puisse élire son président dès que possible", a-t-il déclaré au
Parlement.
    Les protestataires exigent des réformes radicales, la fin du
"système" et le départ des personnalités liées au "clan
Bouteflika" au pouvoir depuis vingt ans.
    La désignation de Bensalah comme chef de l'Etat par intérim
découle de la Constitution algérienne mais les manifestants
mobilisés depuis le 22 février contestent ce choix, y voyant un
moyen de perpétuer le régime actuel.
    Pour Hassen Rahmine, un chauffeur de taxi interrogé dans la
foule à Alger, "la nomination de Bensalah va attiser la colère
et pourrait entraîner une radicalisation des manifestants".
    La grande question est de savoir comment l'armée réagira à
la désignation de Bensalah et aux éventuelles réactions à cette
nomination.
    Abdelaziz Bouteflika, âgé de 82 ans et considérablement
affaibli depuis un AVC en 2013, a démissionné le 2 avril, sous
la pression de la rue.  

 (Avec Aziz El Yaakoubi à Dubaï; Danielle Rouquié et Guy Kerivel
pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4875.93 +1.93%
32.4 +3.51%
12.9 -0.65%
2.077 +1.07%
20.995 +4.69%

Les Risques en Bourse

Fermer