Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

AKKA nette amélioration des comptes au premier semestre
information fournie par AOF07/09/2021 à 08:44

(AOF) - Le résultat opérationnel ajusté d'AKKA s’élève à 40,5 millions d'euros 2021, en forte amélioration par rapport à la perte de 12,6 millions d'euros publiée un an auparavant. Le 28 juillet 2021, la famille Ricci et Swilux S.A., filiale à 100% de la Compagnie Nationale à Portefeuille SA, qui détiennent collectivement environ 60% du capital d’AKKA et environ 68% des droits de vote, se sont irrévocablement engagés à vendre leur participation au Groupe Adecco.

La réalisation (closing) de cette première étape est prévue au début du premier trimestre 2022, sous réserve d'un certain nombre de conditions suspensives habituelles, en particulier l'obtention de toutes les autorisations réglementaires.

Le chiffre d'affaires a atteint 769,6 millions d'euros, une baisse limitée à 1,1% en données publiées et à 4,7% en données organiques.

Sur la base d'une dynamique commerciale qui continue de se renforcer, AKKA prévoit désormais pour l'ensemble de l'année 2021 une croissance du chiffre d'affaires comprise avec un taux de croissance à un chiffre faible à moyen. Le groupe prévoit en outre que son résultat net du second semestre 2021 revienne en territoire positif. 

Malgré la bonne performance de la gestion de trésorerie au 1er semestre, le Free Cash Flow devrait rester négatif sur l'ensemble de l'année en raison des sorties de trésorerie ponctuelles liées aux plans de restructuration et aux coûts de mise en œuvre de Fit2Clear provisionnés en 2020 et 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des emplois menacés

Selon les prévisions du Syndicat professionnel des acteurs du numérique (Syntec Numérique), le recul de l’activité devrait atteindre 4,6% pour l’ensemble de l’année 2020. Néanmoins la fin d’année a été plus clémente pour les professionnels. La situation s’est légèrement améliorée depuis septembre, au niveau des appels d’offres et du carnet de commandes.

Les acteurs du conseil en technologies auront particulièrement souffert en 2020, en enregistrant une chute de 12,3% de leur activité. Ils sont, en effet, très présents dans deux secteurs particulièrement impactés par la crise sanitaire, l’aéronautique civile et l’automobile. C’est dans le conseil en technologies que le risque de suppressions d’emplois est le plus important. Syntec Numérique évalue à 10.000 les postes en danger sur ce créneau.

Très prudents, les professionnels s’attendent à un rebond de 1% pour le secteur en 2021. 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.13%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.