Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbus négocie un contrat de 6 avions-ravitailleurs avec l'Inde

Reuters07/01/2013 à 19:57

AIRBUS NÉGOCIE LA FOURNITURE D'AVIONS-RAVITAILLEURS À L'INDE

PARIS (Reuters) - Airbus Military, filiale d'EADS, a annoncé lundi avoir été pré-sélectionné, aux dépens de la Russie, pour engager des négociations exclusives en Inde en vue d'un contrat de six avions-ravitailleurs.

L'avion-ravitailleur d'Airbus Military, basé sur l'avion de ligne A330, était en concurrence avec le russe Iliouchine Il-78, similaire à ceux déjà utilisés par l'armée indienne.

Airbus avait remporté le précédent appel d'offres en Inde, mais celui-ci avait été annulé en 2010. Le contrat serait évalué à environ 1,25 milliard de dollars (950 millions d'euros).

"Des négociations détaillées vont désormais démarrer, ce qui devrait conduire à l'attribution en 2013 d'un contrat final de production pour un nombre prévu de six avions", précise Airbus Military dans un communiqué.

Des experts du secteur de la défense soulignent néanmoins que le processus d'attribution de contrats en Inde pourrait prendre plus longtemps.

The Times of India, qui a révélé l'information, a cité la semaine dernière une source anonyme expliquant que l'Inde aurait pu acheter les avions-ravitailleurs d'Airbus à un coût inférieur mais qu'elle avait perdu quatre à cinq ans à la suite de retards dans son processus d'attribution du contrat.

Cette pré-sélection d'Airbus Military constitue un revers pour la Russie sur le marché indien de la défense, qui fut une destination de choix pour les exportations d'armes soviétiques, précise le quotidien.

Airbus Military affiche pour l'instant un total de 28 commandes de cet appareil par l'Australie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Royaume-Uni.

Boeing, qui produit l'avion-ravitailleur 767, a remporté l'an passé un contrat de 35 milliards de dollars aux Etats-Unis à la suite d'un long processus controversé.

L'A330 MRTT ("Multi Role Tanker Transport") permet à la fois de ravitailler des avions en vol, de transporter des passagers et/ou du fret et procéder à des évacuations médicales.

La pré-sélection en Inde d'Airbus Military, dont la maison-mère EADS compte l'Etat français parmi ses principaux actionnaires, intervient au moment où Paris espère boucler prochainement des discussions exclusives avec New Delhi pour un contrat géant de 126 avions de combat Rafale de Dassault Aviation d'un montant estimé à 11 milliards d'euros.

EADS détient 46% de Dassault Aviation.

Cyril Altmeyer et Tim Hepher, édité par Pascale Denis


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.