Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

100.16EUR
-0.18% 
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    100.76

  • clôture veille

    100.34

  • + haut

    101.08

  • + bas

    99.88

  • volume

    269 672

  • valorisation

    77 568 MEUR

  • capital échangé

    0.03%

  • dernier échange

    20.06.18 / 10:46:35

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    97.16

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    103.16

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AIRBUS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Airbus inaugure sa première usine d'assemblage aux Etats-Unis

Reuters14/09/2015 à 20:45

(Actualisé tout du mong, notamment avec déclarations de Tom Enders) par Alwyn Scott MOBILE, Alabama, 14 septembre (Reuters) - Airbus AIR.PA a inauguré lundi sa première usine d'assemblage aux Etats-Unis, sur les terres de son grand rival Boeing BA.N , et ce nouveau site se consacrera surtout à la construction de l'A321, le plus gros monocouloir du groupe aéronautique européen. Investissement de 600 millions de dollars (530 millions d'euros) et prévu pour employer, à pleine capacité, un millier d'ouvriers d'ici 2018, ce site de Mobile, dans l'Alabama, doit produire quatre avions par mois d'ici la fin 2017 et doit permettre à Airbus d'atteindre son objectif d'une production de 50 avions monocouloirs par mois d'ici 2017, contre 42 actuellement. Airbus envisage même de porter ensuite cette production mensuelle à 60 appareils afin de réduire les délais d'attente liés à une forte demande. Lors de la cérémonie d'inauguration, Tom Enders, le président exécutif d'Airbus, a dit ne pas craindre un tassement de la demande malgré le ralentissement économique en Chine, où l'avionneur européen dispose déjà d'une usine d'assemblage d'A320. "Je n'ai aucune raison de penser que nous allons ralentir la cadence. Notre défi à l'heure actuelle est d'augmenter la production", a dit Tom Enders. "A l'évidence on surveille nos marchés avec grand intérêt", a-t-il poursuivi. "Mais à ce stade je n'ai aucune raison de croire que le marché chinois pourrait s'effondrer ou quelque chose comme cela." ID:nL5N11K3P4 Airbus a annoncé en juin que la Chine avait passé une commande ferme de 45 long-courriers A330, assortie d'une option pour 30 autres appareils A330. La commande ferme de 45 A330 atteindra au moins le montant de 11 milliards de dollars (9,87 milliards d'euros environ), sur la base du prix catalogue, selon un porte-parole d'Airbus. ID:nL8N0ZG4WX RETARD DE PRODUCTION Plus de la moitié de la production de l'usine à Mobile, censée devenir la plus performante au monde, sera consacrée à l'A321, qui peut emporter 240 passagers, et cette proportion pourrait atteindre trois quarts ultérieurement. L'A321, un appareil de la famille A320, est le principal concurrent du 737 de Boeing, avec une plus grande capacité de transport et un rayon d'action plus large, autant d'éléments qui lui permettent de supplanter ce dernier et qui expliquent que l'usine de Mobile, qui devait à l'origine produire surtout des A320, plus petits, se tournera en définitive surtout vers l'A321. La production sur le nouveau site dans l'Alabama a toutefois plusieurs semaines de retard mais le groupe aéronautique européen, qui impute ces retards à des problèmes avec un fournisseur, prévoit tout de même de respecter les délais de livraison. Des employés ont fait état d'un retard de production de huit semaines mais Barry Eccleston, président d'Airbus Americas, a assuré que c'était "un peu moins", évoquant "quelques semaines". Les deux premiers appareils de Mobile sont destinés à JetBlue Airways JBLU.O et à American Airlines Group AAL.O , à partir du deuxième trimestre 2016. Avec ce site, Airbus a une bonne carte à jouer sur le marché américain, d'autant qu'il lui permettra de se présenter comme un producteur local. Au cours de la cérémonie de lundi ont été diffusées des vidéos dans lesquelles des dizaines d'élus et de dirigeants de compagnies aériennes et d'entreprises manufacturières américaines ont salué cette implantation de l'avionneur européen aux Etats-Unis. Son carnet de commandes actuel lui permettra de doubler sa part de marché aux Etats-Unis pour la porter à 40%. Tom Enders a déclaré que ce site dans l'Alabama pourrait aussi favoriser la vente d'appareils militaires. "Cette usine a assurément beaucoup de crédibilité industrielle", a dit le président exécutif d'Airbus. "Si une occasion devait apparaître sur le plan militaire dans les années à venir, (cette usine) ne nuira certainement pas à notre crédibilité pour un projet militaire." Boeing, qui produit aussi 42 monocouloirs pour l'instant, construit le 737 à l'usine de Renton (Washington) et compte porter la production à 52 exemplaires par mois en 2018. (Wilfrid Exbrayat et Bertrand Boucey pour le service français)

Valeurs associées

-0.14%
-2.19%
-3.85%
-1.09%

Mes listes

valeur

dernier

var.

5.14 +14.22%
19.68 +0.20%
36.615 +0.36%
5.198 +2.12%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.