Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbus engrange 115 commandes à Farnborough

Reuters12/07/2012 à 17:54

AIRBUS A ENGRANGÉ 115 COMMANDES POUR 16,9 MILLIARDS DE DOLLARS À FARNBOROUGH

par Cyril Altmeyer

FARNBOROUGH, Grande-Bretagne (Reuters) - Airbus a annoncé jeudi avoir engrangé 115 commandes et engagements pour 16,9 milliards de dollars (13,9 milliards d'euros) au cours du salon de Farnborough près de Londres cette semaine, soit bien moins que l'an passé dans un contexte de crise.

L'avionneur européen avait annoncé un festival de commandes au salon du Bourget il y a un an, porté par le succès de l'A320neo, la version améliorée de son monocouloir vedette pour laquelle il a engrangé pour l'instant 1.454 commandes.

Par comparaison, Boeing a annoncé 220 commandes et engagements pour 20,6 milliards de dollars. Mais c'est sans compter la commande attendue ce jeudi de 100 monocouloirs B737MAX par la compagnie aérienne United Airlines pour environ neuf milliards de dollars.

"Le marché est un peu plus lent, l'économie aussi", a souligné le directeur commercial John Leahy lors de la conférence de presse finale d'Airbus au salon.

Il a cependant confirmé son objectif de vendre et de livrer 30 très gros porteurs A380 cette année, réagissant à des rumeurs contraires qui ont pesé sur le titre d'EADS mercredi.

Vers 15h00, l'action de la maison-mère d'Airbus cédait 0,2% à 26,855 euros, en ligne avec le CAC 40 (-0,5%). Elle a gagné 11% depuis le début de l'année contre un recul de 0,6% du CAC-40.

A Farnborough, Airbus a enregistré 86 commandes d'A320 - dans la version actuelle et la future version remotorisée.

Depuis le lancement de l'A320neo fin 2010, Airbus a engrangé plus de 500 commandes fermes pour sa version actuelle. John Leahy a confirmé son objectif d'en vendre 300 cette année.

L'avionneur a également engrangé 19 commandes pour l'A330, son long courrier qui connaît une seconde jeunesse avec une version optimisée, à plus longue portée, annoncée au début du salon.

"Nous serons probablement capables de maintenir le succès de l'A330 au cours de cette décennie et probablement même au-delà de 2020", a déclaré Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus.

Tony Fernandes, le PDG d'AirAsia, a déclaré à Reuters être très satisfait de cette nouvelle version et qu'il prévoyait d'en commander d'autres. AirAsiaX, la compagnie à bas coûts d'AirAsia, en a commandé pour l'instant 28.

A350 SOUS SURVEILLANCE

Mais c'est surtout la commande de dix A350-1000 passée par Cathay Pacific qui a mis du baume au coeur d'Airbus, après trois années sans commande pour cette version de son futur long courrier. L'avionneur avait dû revoir sa copie l'an dernier sur cette version à la demande des compagnies aériennes.

Après les déboires connus par le très gros porteur A380, le programme de l'A350, le plus risqué d'Airbus actuellement, a suscité des inquiétudes mercredi après l'annonce d'un problème concernant le perçage des ailes, faisant craindre un nouveau retard et une charge financière pour EADS.

Fabrice Brégier a indiqué que ces problèmes rencontrés ne signifiaient pas pour autant l'annonce de retards sur le programme dont le développement est selon lui sous contrôle.

"Nous progressons très bien sur ce programme", a-t-il dit, précisant que l'assemblage se déroulait mieux que prévu, mais que le programme resterait très délicat jusqu'à la fin.

"Je n'exclurai jamais une légère adaptation du programme. Si on doit l'adapter, on communiquera immédiatement".

La mise en service de l'A350-900, la principale version de l'appareil, prévue pour la mi-2013 à l'origine, a déjà été repoussée à la mi-2014.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

82.9 +1.10%
14.95 +48.76%
3.93 0.00%
1.294 +0.78%
151.9 +1.67%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.