1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Airbus dénonce l'attitude de l'Autriche sur l'Eurofighter

Reuters18/09/2017 à 15:37
 (Complété avec éléments de contexte) 
    VIENNE, 18 septembre (Reuters) - Airbus  AIR.PA  a 
officiellement démenti auprès du parquet de Vienne les 
accusations de fraude et de tromperie volontaire portées à son 
encontre dans le cadre d'un contrat de 1,8 milliard d'euros 
passé en 2003 avec l'Autriche pour l'achat d'avions de combat 
Eurofighter. 
    Le groupe européen d'aéronautique et de défense a remis 
lundi au parquet de Vienne un avis juridique dans lequel il 
"récuse formellement" ces accusations. 
    Il dénonce en outre les accusations formulées publiquement 
par le ministre autrichien de la Défense, Hans Peter Doskozil. 
    "Airbus critique (...) la manière hautement contestable de 
procéder du ministre de la Défense lors du dépôt de plainte et 
sa politique d'information axée sur une présomption de 
culpabilité qui constituent des atteintes aux droits économiques 
et sociaux fondamentaux", écrit Airbus dans un communiqué. 
    "Les Eurofighter ont été livrés conformément à la commande 
de l'Autriche", affirme encore le groupe européen. "L'Autriche 
n'a pas été trompée sur la capacité de livraison et les coûts 
des opérations de compensation et aucune erreur n'existait à ce 
sujet." 
    L'Autriche a déjà engagé en février des poursuites contre 
Airbus et le consortium Eurofighter, pour tromperie et 
escroquerie présumées sur ce contrat.   
    Airbus est notamment accusé d'avoir trahi son engagement à 
recourir à des sous-traitants locaux dans le cadre du contrat de 
2003, remporté par le groupe européen aux dépens de Saab 
 SAABb.ST  et de Lockheed Martin  LMT.N . 
    En plus d'Airbus, le britannique BAE Systems  BAES.L  et 
l'italien Leonardo  LDOF.MI  font également partie du consortium 
Eurofighter. 
    Une commission d'enquête parlementaire qui a enquêté sur le 
contrat de 2003 doit rendre mardi son rapport final. 
    Airbus a déjà des contentieux avec des gouvernements 
européens, en Allemagne notamment, mais la violence de celui 
avec l'Autriche n'a pas de précédent. 
    Le ministère de la Défense envisage d'exclure l'avionneur 
d'un prochain appel d'offres pour 12 hélicoptères militaires et 
sa décision d'accélérer l'arrêt de son programme Eurofighter a 
mis de l'huile sur le feu.  
    Hans Peter Doskozil est toutefois fragilisé par l'approche 
des élections législatives anticipées du 15 octobre, à l'issue 
desquelles le ministre social-démocrate risque fort de perdre 
son portefeuille. 
    Airbus fait aussi l'objet d'enquêtes en France et au 
Royaume-Uni sur des accusations de corruption liée à des ventes 
d'avions.   
     
 
 (Kirsti Knolle à Vienne, Bertrand Boucey et Véronique Tison 
pour le service français) 
 

Valeurs associées

+6.01%
-2.21%
+2.19%
0.00%
-1.62%
-2.00%
+2.08%
+0.32%
-0.17%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.13715 +0.04%
121.21 -3.33%
149.08 +3.03%
58.36 -1.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.