Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Airbus collabore avec le CERN autour de la décarbonation
information fournie par AOF01/12/2022 à 16:59

(AOF) - Airbus UpNext, filiale à 100 % d'Airbus, et le CERN, le Laboratoire européen de physique des particules, lancent un projet visant à évaluer comment la supraconductivité peut contribuer à la décarbonisation des futurs systèmes d'avions. Le démonstrateur SCALE (Super-Conductor for Aviation with Low Emissions) vise à promouvoir l'adaptation et l'adoption des technologies supraconductrices dans les systèmes de distribution électrique aéroportés.

Le démonstrateur SCALE combine l'expérience du CERN dans les technologies supraconductrices avec les capacités d'Airbus UpNext dans la conception et la fabrication d'avions innovants. Les premiers résultats sont attendus fin 2023.

Il s'agit d'une première étape pour cette collaboration qui ouvrira la voie à la distribution d'énergie supraconductrice pour les avions.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Constructeur aéronautique co-leader mondial avec Boeing, né en 1949 sous le nom d'Aérospatiale, diversifié dans les satellites ;

- Chiffre d'affaires de 52,1 Mds€, tiré des avions civils à 67 %, des activités défense & espace à 21% et à 12 % des hélicoptères ;

- Carnet de commandes de 373 Mds€ provenant à 29 % d'Asie-Pacifique, à 30 % d'Europe, à 21 % d'Amérique du nord, à 9 % du Moyen-Orient et à 5 % d'Amérique latine ;

- Modèle d'affaires d'offres de solutions aéronautiques et spatiales sures et respectueuses de l'environnement, avec un engagement fort à l'égard de la société et des services publics ;

- Capital ouvert avec des positions fortes des Etats français, allemand (11 % chacun) et espagnol (4 %), le conseil d’administration de 9 membres étant présidé par René Obermann, Guillaume Faury étant directeur général ;

- Situation financière appuyée par les finances publiques avec, à fin septembre, 8 Mds€ de liquidités nettes et un autofinancement libre de 3,5 Mds€.

Enjeux

- Initiative « Prochain chapitre » fondée sur 3 piliers -simplification, renforcement et croissance- et visant à créer une entreprise plus rentable, plus résistante et leader de la décarbonation de l'industrie ;

- Stratégie d’innovation intégrée au modèle d'affaires et soutenue par 2,9 Mds€ de R&D :

- feuille de route « Fast-Track » priorisant l’électrification, les systèmes industriels, la connectivité, l’autonomie, les matériels et l’intelligence artificielle,

- organisation « CRT » axée sur les technologies de rupture, associée à des partenariats extérieurs,

- structuration : E-Fan Family, ATTOL Fello’Fly, ACIC, TELEO, .ACUBED, BIZ Lab…;

- Stratégie environnementale avec l’ambition de devenir n° 1 de l’aviation décarbonée :

- conception d’un avion « ZEROe » avec carburant hybride-hydrogène,

- intégration dans le reporting des émissions émises par les clients,

- lancement de 2 centres de développement de moteurs hydrogènes en France et Allemagne,

- foisonnement d’initiatives -High5+ de recul des émissions et déchets durant le process de production, Sentinel 5P de données sur l’air, Air Race E...

- intégration de critères ESG dans certaines facilités de crédit ;

- Reprise des embauches et accélération du rythme de production ;

- Visibilité de l’activité avec une forte reprise des prises de commandes à fin septembre : 647avions civils, 246 hélicoptères ;

- Impact positif de la hausse du dollar, monnaie de vente pour 80 % des revenus ;

Défis

- Guerre Russie-Ukraine : recherche à moyen terme de nouvelles sources d’approvisionnement en titane et gel de commandes de gros aéroporteurs par Aeroflot ;

- Ruptures dans l’approvisionnement : réduction du nombre de livraisons mensuelles des A 320 ;

- Encore des incertitudes sur l’avenir du programme SCAF -combat aérien du futur ;

- Report de la mise en service de l’A321XLR initialement prévue pour début 2024 ;

- Evolution des dossiers judiciaires, avec l’allemand OHB et avec Qatar Airways ;

- Après une hausse de 3,3 % du résultat opérationnel à fin septembre, objectifs 2022 rehaussés : livraison de 700 avions civils, hausse du bénéfice opérationnel à 5,5 Mds€ et de l’autofinancement libre à 4 ,5 Mds€.

La fin d'un duopole ?

Depuis plusieurs décennies l'américain Boeing et l'européen Airbus se partagent 99% du marché mondial des avions de ligne de plus de 110 sièges. Ce marché pèse plus de 100 milliards de dollars par an. Néanmoins ce duopole paraît fragilisé en 2022 pour plusieurs raisons. D'abord, pour la première fois, deux avions monocouloirs moyen-courriers, le C919 du chinois Comac et le MC-21 du russe Irkut, s'apprêtent à entrer en service. A cela s'ajoute la crise du Boeing 737 MAX. Avec l'arrêt des livraisons de cet avion entre 2019 et 2021, l'équilibre de production a été rompu. En 2021 Boeing a affiché 340 livraisons, Airbus restant largement en tête, avec 611.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.54%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.