Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbus a engrangé quelque 900 commandes en 2012, 580 livraisons

Reuters04/01/2013 à 00:02

AIRBUS A ENGRANGÉ QUELQUE 900 COMMANDES EN 2012, 580 LIVRAISONS

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Airbus, filiale d'EADS, devrait avoir enregistré un total d'environ 900 commandes d'avions en 2012 et avoir dépassé son objectif annuel de 580 livraisons après un mois de décembre record, montrent des chiffres de l'industrie aéronautique analysés par Reuters.

Toutefois, le récent bond des commandes et des livraisons d'Airbus ne devrait pas empêcher son rival américain Boeing de lui ravir la place de numéro un mondial des constructeurs aéronautiques qu'il occupait depuis dix ans.

Les deux avionneurs sont engagés dans une compétition féroce pour contrôler le marché mondial de la construction aéronautique évalué à quelque 100 milliards de dollars.

Airbus, qui avait enregistré une année record en terme de commandes en 2011, a déjà concédé sa défaite face à Boeing alors que l'avionneur américain a attiré une forte demande pour la nouvelle génération de ses petits porteurs.

Selon des sources industrielles, le constructeur européen a néanmoins mis en place en interne un effort concerté pour maintenir une part de marché de 40% et s'est dit confiant dans sa capacité à parvenir à son objectif.

Airbus aurait besoin d'avoir vendu au moins 900 avions en 2012 pour atteindre cet objectif de part de marché, ce qui suggère que l'avionneur n'a pas rendu public des commandes portant sur 180 avions.

Ces chiffres concordent avec des indications de marché montrant une vive activité en décembre, bien qu'elle n'ait pas été assez dynamique pour compenser le retard d'Airbus face à Boeing sur l'ensemble de l'année.

Airbus n'a pas souhaité faire de commentaires avant sa présentation annuelle prévue à Toulouse le 17 janvier.

De son côté, Boeing a annoncé jeudi avoir enregistré 1.203 commandes nettes en 2012 et avoir livré 601 nouveaux appareils.

A fin novembre, Airbus affichait 646 commandes d'avions au compteur. Il a annoncé 75 nouvelles commandes en décembre, mais n'a pas rendu public toutes les commandes pour la fin du mois.

Le constructeur tablait officiellement sur un objectif de 650 commandes pour 2012.

Si Airbus fait mieux que son objectif total de commandes, il est néanmoins à la traîne sur sa prévision annuelle de 30 commandes pour son avion très gros porteur A380.

Des questions se posent également sur les commandes de l'avionneur concernant son A320, dont l'objectif de 300 commandes en 2012 a été révélé par Reuters. Les compagnies aériennes tendent à préférer des nouveaux modèles plus économes en carburant.

En décembre, les livraisons d'Airbus ont également connu un pic grâce à des livraisons d'avions qui n'avaient pas pu être assurées comme prévu en début d'année.

Cela a concerné notamment des A380 dont les livraisons avaient dû être retardées en raison de problèmes sur les ailes de l'avion repérés début 2012.

Selon des estimations fournies par des tiers et les livraisons annoncées durant le mois de décembre mais pas encore comptabilisées officiellement, Airbus devrait probablement dépassé en décembre son record de 61 livraisons en un mois.

Il pourrait ainsi faire légèrement mieux que son objectif de 580 avions livrés en 2012.

D'après l'analyste Scott Hamilton, Airbus devrait ainsi annoncer avoir livré autour de 580 appareils l'année dernière.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Véronique Tison


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.