Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbus a battu son record de commandes à Farnborough

Reuters17/07/2014 à 16:30

AIRBUS A RÉCOLTÉ 496 COMMANDES POUR PLUS DE 75 MILLIARDS DE DOLLARS À FARNBOROUGH

par Cyril Altmeyer

FARNBOROUGH Royaume-Uni (Reuters) - Airbus a annoncé jeudi avoir battu son propre record au salon aéronautique de Farnborough, avec 496 commandes et engagements de commandes d'avions pour un montant de plus de 75 milliards de dollars (55 milliards d'euros) aux prix catalogue, bénéficiant des achats de loueurs.

L'avionneur européen, qui a dominé les commandes face à son rival Boeing, a frappé un grand coup avec l'A330neo, version remotorisée de son long-courrier, lancé dès l'ouverture du salon lundi près de Londres.

"Nous avons engrangé 121 engagements pour l'A330neo en quatre jours. C'est un record dans l'histoire des salons aéronautiques", s'est félicité le directeur commercial d'Airbus John Leahy lors de la conférence de presse clôturant le salon.

Au total, Airbus a obtenu des commandes pour 358 avions d'un montant total de 38,4 milliards de dollars et des engagements pour 138 appareils pour 36,9 milliards. A lui seul, le montant de l'A330neo représente 33,2 milliards de dollars.

Par comparaison Boeing a engrangé 134 commandes nettes cette semaine, mais l'avionneur américain souligne qu'il annonce ses commandes au fur et à mesure, sans attendre un salon aéronautique pour le faire.

Airbus a annoncé jeudi à la dernière minute de commande 20 A330neo, représentant 5,3 milliards de dollars, de la part de la deuxième compagnie aérienne russe Transaero.

L'avionneur a également précisé avoir reçu une lettre d'intention pour quatre A330-800 de la part d'un client asiatique qu'il n'a pas identifié à ce stade.

John Leahy a dit anticiper au moins une commande d'A330neo d'une compagnie du Moyen-Orient d'ici la fin de l'année.

Répondant à des inquiétudes des analystes, Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus a souligné qu'il était tôt pour prévoir le rythme de production de l'A330neo.

Une présentation aux analystes indiquant une possible baisse du la production de l'A330 en deçà du rythme de 10 par mois pendant la phase de transition entre l'A330 et l'A330neo, dont l'entrée en service est prévue fin 2017, a entraîné une baisse de 2,5% du titre Airbus Group mercredi.

Airbus augmentera probablement son rythme de production du monocouloir A320, une fois la production stabilisée à 46 par mois contre 42 actuellement, après la montée en puissance de l'A320neo, qui devrait effectuer son premier vol en septembre, a également déclaré Fabrice Brégier.

L'avionneur a annoncé jeudi matin que la société de leasing Hong Kong Aviation Capital (HKAC) avait signé une commande ferme portant sur un total de 70 appareils de la famille A320neo, dont 40 A320neo et 30 A321neo, un contrat d'une valeur de 7,7 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros).

Fabrice Brégier a en revanche précisé qu'il n'y avait pas de projet de remotorisation de l'A380, répondant par la négative au souhait émis par le patron de la compagnie Emirates, de loin le premier client du très gros porteur.

(Avec Tim Hepher et Victoria Bryan, édité par Jean-Michel Bélot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.