Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Air France prévoit de nouvelles réductions d'effectifs

Reuters26/07/2013 à 14:31

AIR FRANCE-KLM CONFIRME DE NOUVELLES RÉDUCTIONS D'EFFECTIFS

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a annoncé vendredi prévoir de nouvelles réductions d'effectifs dans le segment moyen-courrier d'Air France, le principal foyer de pertes du groupe franco-néerlandais avec le fret, estimant que les mesures déjà en place ne redressent pas suffisamment vite la situation.

Le numéro quatre mondial du transport aérien en termes de chiffre d'affaires précise également viser pour le second semestre une amélioration de son résultat d'exploitation en ligne avec celle du premier semestre, au cours duquel il a nettement réduit sa perte grâce à une réduction de ses coûts.

Le groupe a dit en particulier attendre une légère hausse des recettes unitaires au second semestre, au vu de la bonne orientation des réservations pour l'été et le début de l'automne.

L'action s'adjuge 1,35% à 6,452 euros à 11h30. Elle perd encore près de 8% depuis le début de l'année.

Le plan d'économies "Transform 2015", finalisé l'été dernier, prévoit déjà la suppression de 5.122 postes et la réduction de 20% des coûts d'ici fin 2014 au sein d'Air France, en grande partie responsable des pertes du groupe.

Les mesures complémentaires prévues pour l'automne, qui comporteront de nouveaux départs volontaires chez Air France, seront mises en oeuvre début 2014.

Les grandes lignes en seront présentées aux syndicats lors d'un comité central d'entreprise mercredi prochain, avant une présentation détaillée lors d'un nouveau CCE le 4 octobre.

Ces mesures, qui interviennent dans la foulée d'une réorganisation en profondeur de la structure d'Air France-KLM mise en place en juillet, perturbent les salariés, note Michel Salomon, secrétaire général adjoint de la CFDT chez Air France.

"De plus en plus de salariés sont perturbés et ne s'y retrouvent plus dans leur travail, ne sachant parfois plus qui est leur patron au sein du groupe", dit-il.

Le plan a pour objectif d'économiser deux milliards d'euros en trois ans d'ici la fin 2014 pour réduire la dette d'autant.

RÉPARTITION DES VOLS AU SEIN DES MARQUES D'AIR FRANCE

Air France étudie une nouvelle répartition des vols au sein de ses marques, comme Hop! -fusion des compagnies régionales lancée en avril- et la compagnie à bas coûts Transavia, a déclaré Frédéric Gagey, qui a succédé à Alexandre de Juniac à la tête d'Air France début juillet.

"L'idée que Transavia puisse devenir un des vecteurs de croissance du groupe est quelque chose que nous regardons avec pas mal d'intérêt", a-t-il dit, citant les coûts inférieurs de Transavia comparé à ceux d'Air France.

Air France-KLM a accusé au premier semestre une perte d'exploitation ajustée de 292 millions d'euros contre une perte de 532 millions un an plus tôt.

Sur le seul deuxième trimestre, Air France-KLM, numéro deux européen en termes de chiffre d'affaires derrière l'allemande Lufthansa, a dégagé un bénéfice d'exploitation de 159 millions contre un bénéfice de deux millions un an plus tôt, avec un chiffre d'affaires en hausse de 1,2% à 6,580 milliards.

Le groupe a diminué sur la période son coût unitaire de 5,0% à la faveur d'une baisse du prix du kérosène et des effets de ses mesures d'économies.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.