Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Air France pourrait devoir sacrifier de nouvelles lignes

Reuters15/07/2015 à 13:52

AIR FRANCE POURRAIT DEVOIR FERMER DE NOUVELLES LIGNES

PARIS (Reuters) - Air France pourrait devoir fermer de nouvelles lignes long-courrier si les négociations prévues à l'automne avec les personnels navigants ne permettent pas de dégager les économies de coûts nécessaires pour s'aligner sur la concurrence, a déclaré mercredi son PDG Frédéric Gagey.

La filiale du groupe franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé le 15 juin l'abandon l'hiver prochain de quatre lignes déficitaires et la réduction de fréquences sur d'autres liaisons dans trois pays.

Auditionné par le commission du développement durable et de l'aménagement du territoire de l'Assemblée nationale, Frédéric Gagey a réaffirmé l'objectif de parvenir à terme à 80% de lignes long-courrier rentables contre 50% actuellement.

A la question d'un député sur l'éventualité de nouvelles fermetures de lignes, il a répondu : "Que faire d'autre ? S'il s'avère à l'automne 2015 (...) que nous ne serons jamais sinon comparables, au moins suffisamment proches, pour être dans un état de compétition satisfaisant vis-à-vis de nos concurrents (...), nous devrons passer par des restrictions sur notre réseau long-courrier".

Frédéric Gagey, qui a prévu à la fin septembre un point d'étape sur les négociations avant les syndicats de personnels navigants mais aussi au sol, a souligné que l'objectif d'Air France restait de maintenir, voire de développer son réseau long-courrier.

Il a rappelé qu'Air France visait un bénéfice d'exploitation de l'ordre de 740 millions d'euros en 2017 après des pertes ininterrompues depuis 2008. Air France espérait enfin renouer avec un bénéfice d'exploitation d'environ 140 millions d'euros l'an passé, mais la longue grève des pilotes a une nouvelle fois fait plonger ses comptes dans le rouge.

La compagnie a annoncé le 15 juin engager une procédure en référé contre le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) dans le but d'obtenir la mise en oeuvre chez les pilotes des mesures prévues dans le cadre du plan de restructuration "Transform 2015" qui courait jusqu'à fin 2014.

La situation contraste avec celle de KLM, où le syndicat de pilotes VNV a déjà signé le 8 juillet un accord de productivité inclus dans le plan suivant, "Perform 2020".

Frédéric Gagey a également dit aux députés vouloir développer Transavia, la "low cost" d'Air France-KLM, qui compte 60 avions cet été, en ouvrant de nouvelles lignes au départ de province, mais aussi d'ailleurs en Europe.

Le PDG d'Air France a dit espérer renouer le dialogue social sur ce développement en Europe de Transavia qui avait mis le feu aux poudres en septembre 2014 et provoqué une grève de deux semaines des pilotes qui a coûté plus de 400 millions d'euros à la compagnie.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.57 0.00%
5642.45 +0.50%
25.28 +2.27%
11.94 -1.16%
4.114 -1.12%
119 +1.80%
3.13 +1.29%
1.287 -0.29%
4.035 +1.77%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.