Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Air France-KLM souhaiterait construire deux usines en Chine

Reuters31/08/2012 à 13:49

AIR FRANCE-KLM SOUHAITERAIT CONSTRUIRE DEUX USINES DE MAINTENANCE EN CHINE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM lancera au premier trimestre 2013 la construction de deux usines de maintenance en Chine pour des compagnies tierces, dont l'une à Shanghai, afin de conquérir un marché asiatique en pleine expansion, a-t-on appris vendredi de source syndicale, confirmant une information du Parisien.

La compagnie aérienne franco-néerlandaise ouvrira en 2014 les deux usines, l'une spécialisée dans l'entretien mécanique à Xi'an dont elle va acquérir 100%, et l'autre consacrée à l'avionique à Shanghai dont elle détiendra la moitié du capital en coentreprise avec un partenaire chinois, a précisé la source.

L'avionique regroupe les équipements électroniques à bord d'un avion.

Lors d'un comité central d'entreprise (CCE) jeudi, la direction a précisé que le prix d'achat total proposé pour les deux usines étaient de six millions d'euros, mais n'a pas chiffré les investissements nécessaires pour les développer, a ajouté cette source.

Les activités de maintenance, qui concernent notamment l'électronique embarquée des monocouloirs A320 d'Airbus, seront exclusivement destinées à des clients extérieurs à Air France, a-t-elle précisé.

"Il y a eu une inquiétude sur un transfert de charge en Chine, mais Air France a fourni des garanties à ce sujet", a-t-elle dit, précisant que la majorité des syndicats avaient voté en faveur de ce projet lors du CCE.

Air France-KLM n'a pas souhaité faire de commentaire.

Au premier semestre, l'activité maintenance d'Air France-KLM a réalisé un chiffre d'affaires total de 1,57 milliard d'euros, dont 523 millions d'euros avec des clients tiers contre 495 millions au premier semestre 2011.

La division, la troisième du groupe en termes de chiffre d'affaires, a été la seule à avoir été bénéficiaire sur le semestre, avec un résultat d'exploitation de 56 millions d'euros, en hausse de 14%.

En 2011, Air France-KLM avait déjà pris une participation de 26% dans la société indienne MAX MRO Services, dédiée au support équipements sur le marché indien.

Le groupe a également une coentreprise à parité entre Air France et Royal Air Maroc, Aerotechnic Industries (ATI), basée à l'aéroport de Casablanca, destinée à l'entretien des avions moyen-courriers A320.

ATI a réalisé en 2011 des chantiers pour Air Arabia, le loueur d'avion MCAP, Sénégal Airline et Air Méditerranée.

En septembre 2011, elle a reçu un premier avion d'Air France pour une visite d'entretien, suscitant l'inquiétude des syndicats sur une délocalisation d'emplois.

L'annonce d'usines de maintenance en Chine intervient au moment où Air France a annoncé prévoir 5.122 suppressions d'emplois au sein de la compagnie française dans le cadre d'un plan de restructuration destiné à faire économiser à Air France-KLM deux milliards d'euros d'ici fin 2014 pour réduire sa dette d'autant.

Air France a en outre annoncé jeudi soir la suppression de 64 postes de navigants et de sept avions pour son pôle régional.

Edité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

5410.65 -0.62%
CGG
1.925 +1.32%
1.198 +0.03%
1.966 -0.41%
5.45 -1.45%
0.365 +10.61%
73.44 -0.57%
92.39 -1.05%
127.2 +0.08%
4.859 -5.54%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.