Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Air France-KLM préparerait la cession d'une part de Servair

Reuters06/03/2015 à 22:25

par Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Air France-KLM va bientôt engager la cession de son pôle de restauration, Servair, dont la valeur est estimée à un maximum d'environ 400 millions d'euros et a mandaté BNP Paribas pour diriger le processus, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier.

La compagnie franco-néerlandaise, qui a l'intention de conserver une participation dans la société, attend les premières offres avant Pâques, précise une des sources qui ajoute que les candidats potentiels sont des fonds d'investissement tels PAI et Ardian ou des investisseurs actifs en France comme Advent.

Air France-KLM a refusé de commenter ces informations, tout comme PAI, Ardian et Advent.

Deux sources estiment la valeur d'entreprise de Servair entre 300 millions et 400 millions d'euros.

Servair compte 120 compagnies aériennes parmi ses clients et emploie 10.000 personnes. Chaque jour, la société produit plus de 230.000 plateaux-repas dans 38 aéroports. En 2013, son chiffre d'affaires a totalisé 771 millions d'euros d'après son site internet.

Air France-KLM a annoncé le mois dernier une accélération de son plan d'économies et le report de ses objectifs de réduction de dette, estimant que la hausse du dollar et la baisse de ses recettes pourraient quasiment effacer en 2015 les gains attendus du recul du prix du kérosène.

Son grand concurrent allemand Lufthansa a également abaissé récemment ses objectifs de réduction de son endettement, la faiblesse de l'euro menaçant de limiter les bienfaits de la chute des cours du pétrole.

Des rumeurs de cession par Lufthansa et Air France-KLM de leur activité de restauration circulent depuis quelques années.

Mais la filiale de Lufthansa, LSG Sky Chefs, a pris le contrôle de l'activité de restauration de Finnair il y a un an et le président du directoire de Lufthansa, Carsten Spohr, a dit au Financial Times en août qu'il préférait garder LSG Sky Chefs plutôt que de vendre cette division.

(avec Cyril Altmeyer in Paris, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Matthias Blamont)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.