1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Agriculture : nouveaux risques et nouveaux enjeux

Boursorama30/09/2014 à 14:26

Les risques liés à l'agriculture font l'intérêt des assureurs, qui pourraient néanmoins en être pénalisés en 2014.

Le secteur agricole fait face à des risques accrus : climat chaotique, chute du prix des matières premières, et contraintes pour satisfaire les consommateurs. Décryptage des nouveaux enjeux de cette industrie désormais très liée au secteur assurantiel.

L'agriculture est probablement l'un des secteurs qui a le plus évolué au cours des dernières décennies. Utilisation d'outils technologiques et d'applications dédiées, amélioration des machines de récolte : toujours plus de paramètres déterminent désormais les cycles de cultures. Mais qui dit davantage de paramètres dit également davantage de risques.

De nouveaux risques à prendre en compte

En dehors des aléas climatiques auxquels font face les agriculteurs depuis toujours, se trouvent depuis plusieurs années les risques de marchés. Cette année en particulier, la chute de 30 à 35% des prix du blé, du maïs ou du soja depuis le mois de mai provoque un important risque de pertes pour les agriculteurs.

Mais surtout, la mutation de ces dernières années est liée aux attentes des consommateurs, qui se traduisent parfois en de nouvelles contraintes réglementaires. Les priorités des consommateurs en matière d'alimentaire sont, par ordre d'importance : le prix, le respect environnemental du produit, son origine locale et ses bienfaits pour la santé.

Ceci place les agriculteurs face à des contraintes spécifiques comme la gestion de la traçabilité des récoltes, un processus coûteux. De même, certains produits pesticides sont désormais évités, sans pour autant être interdits, lorsque ceux-ci sont mal perçus par les consommateurs. Ceci fait dire à Michel Portier, directeur du cabinet Agritel, que l'agriculture « va désormais de la fourche à la fourchette ».

Des risques transférés vers les assureurs

Ces éléments de risques mais aussi d'opportunités font de l'agriculture un domaine d'intérêt pour les assureurs. A titre d'exemple, l'assureur Groupama Paris Val de Loire réalise 25% de son chiffre d'affaire dans le domaine de l'assurance agricole.

Toutefois, ce transfert de risque des agriculteurs vers les assureurs peut tourner au désavantage de ces derniers. Cette année, la récurrence des sinistres dus aux précipitations, comme le déluge survenu dans le sud de la France en ce début de semaine, pourrait contraindre les assureurs à distribuer des aides élevées pour compenser les dommages. Au point de dépasser éventuellement les cotisations perçues et de réaliser ainsi des pertes. Un élément important à avoir en tête avant d'investir dans le secteur assurantiel.

Xavier Bargue

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • glaty
    30 septembre13:00

    Avant de ""penser aux intérêts "" qu'ils pensent à plus long terme,qu'ils cessent d'utiliser des pesticides qui mènent tout droit à la catastrophe pour la survie de l'être humain.Ils n'en ont pas encore pris conscience et c'est justement ce qui est dangereux,Je prends l'exemple de la disparition constatée des abeilles, ils ne veulent pas y croire et pourtant c'est une triste vérité ..Les dirigeants doivent absolument INTERDIRE AU PLUS VITE LES PESTICIDES..si non, La catastrophe se réalisera...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.