Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Agnès Buzyn n'exclut pas de se présenter à des élections
information fournie par Reuters16/06/2019 à 12:04

    PARIS, 16 juin (Reuters) - La ministre des Solidarités et de
la Santé, Agnès Buzyn, a laissé entendre dimanche qu'elle
pourrait briguer un jour le suffrage des électeurs tout en
excluant de se présenter aux élections municipales de l'année
prochaine.
    Ce professeur et médecin, pressentie un temps pour diriger
la liste de la majorité présidentielle aux élections européennes
avant que Nathalie Loiseau ne lui soit préférée, a expliqué
qu'elle voulait d'abord "faire ses preuves" en menant à bien les
réformes en cours du système de la Santé et de la petite
enfance.
    "Je voudrais que les Français me jugent sur mes actes, sur
mes réformes et ma capacité à faire. Et si tout cela se passe
bien, peut-être que je me présenterai devant les électeurs. Je
commence par faire avant de demander quoi que ce soit", a-t-elle
déclaré lors de l'émission le Grand Rendez-Vous organisée par
Europe 1, en partenariat avec CNews et Les Echos. 
    La ministre issue de la gauche, désormais membre du parti
présidentiel La République en marche (LaRem), a exclu de se
présenter à un scrutin dès l'an prochain.
    "Je ne suis pas candidate aux municipales. Je ne sais pas si
je ferai de la politique. En général, (...) j'essaie d'éviter de
mettre la charrue avant les boeufs. Je pense que quand on veut
continuer à faire de la politique, il faut à un moment se
présenter devant des électeurs. Je souhaite être jugée sur des
actes", a-t-elle dit.
    Elle a précisé que, pour les municipales à Paris, elle
voterait pour le candidat qui sera investi par LaRem, se disant
"déçue" et pas "totalement satisfaite" du bilan de la maire
socialiste de Paris Anne Hidalgo, mais a dit ne pas être
favorable à un système de primaires pour désigner ce candidat.
    "Les primaires, dans les autres partis lorsque ça a été mis
en oeuvre, n'ont pas favorisé l'apaisement, ça n'a pas été un
succès", a déclaré Agnès Buzyn.
    L'ancien porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux,
est présenté comme le favori à l'investiture de LaRem pour les
municipales dans la capitale, mais quatre de ses rivaux, Cédric
Villani, Anne Lebreton, Hugues Renson et Mounir Mahjoubi, ont
choisi de faire front commun contre lui. Ils signent une tribune
commune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la procédure
en cours, trop opaque à leurs yeux.  
    La ministre de la Santé n'a pas voulu dire si elle serait
candidate aux élections régionales en 2021.
    "Attendez de voir comment se passent les réformes que j'ai à
mener", a-t-elle dit. "J'essaie d'abord de faire mes preuves en
réformant."       

 (Danielle Rouquié, édité par Henri-Pierre André)
 

1 commentaire

  • 16 juin17:25

    L'avantage, c'est qu'elle ne peut pas faire pire que Loiseau qui se voyait déjà faire la pluie et le beau temps à Bruxelles et qui se demande maintenant si elle doit démissionner ou simplement se cacher sous un parapluie pour les 5 ans a venir...


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.