Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Afyren et Cearitis proposent une solution alternative de protection pour les arboriculteurs
information fournie par AOF07/02/2023 à 17:09

(AOF) - Afyren, société de greentech qui offre aux industriels des produits biosourcés et bas-carbone et Cearitis , start-up innovante dans le domaine de l'agriculture, signent un partenariat innovant pour accompagner le développement d'un dispositif de biocontrôle pour l'arboriculture. Les deux entreprises, qui partagent les mêmes valeurs et le même engagement pour un environnement plus durable, s'associent pour proposer aux arboriculteurs une alternative aux insecticides innovante et respectueuse de la biodiversité.

Le partenariat entre Afyren et Cearitis va permettre d'accélérer la mise sur le marché d'un dispositif de lutte contre les ravageurs, durable et efficace pour les agriculteurs. Cette collaboration sécurise les approvisionnements de Cearitis en matières premières biosourcées et bas carbone et permet à Afyren d'entrer sur un marché qui lui est particulièrement cher, en cohérence avec son modèle de bioraffinerie centré sur l'agriculture.

" La solution de biocontrôle " Push&Pull " développée par Cearitis en partenariat avec Afyren doit permettre d'apporter une alternative performante aux insecticides usuellement employés en arboriculture. Elle combine performance technologique, environnementale et sociétale en permettant aux arboriculteurs de sécuriser leurs cultures tout en anticipant les évolutions réglementaires qui viendront probablement limiter ou interdire l'utilisation des phytosanitaires chimiques à terme. " déclarent Marion Canale, et Solena Canale Parola, cofondatrices de Cearitis

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur de la chimie

Rien ne va plus pour la chimie allemande

La chimie allemande, très dépendante du gaz russe, est en difficulté. Suite à des ventes en berne dans le secteur automobile et une demande en recul dans la construction, la production est en baisse de 8,5 % en 2022, avec un chiffre d'affaires global en repli de 1,6 % à 63,1 milliards d'euros. La chimie de spécialité s'en sort mieux. En revanche le taux d'utilisation des capacités de production dans la chimie de base a nettement ralenti pour atteindre moins de 80 %. Le troisième secteur industriel allemand est tenté par la délocalisation vers les Etats-Unis, où les coûts de l'énergie sont bien moindres. Avec l'Inflation Reduction Act, les Etats-Unis ont mis en place un environnement approprié aux défis actuels.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.43%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.