Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ADP prêt à aider Air France pour ne plus être pointé du doigt

Reuters13/10/2015 à 16:42

ADP SE DIT PRÊT À AIDER AIR FRANCE

ROISSY (Reuters) - Aéroports de Paris est prêt à aider Air France, son premier client, en espérant ainsi ne plus être accusé de contribuer à affaiblir la compagnie nationale, a déclaré mardi Augustin de Romanet, PDG de l'exploitant de Roissy et Orly.

La filiale d'Air France-KLM a fait la une de l'actualité mondiale le 5 octobre avec l'agression de cinq cadres dirigeants par des salariés lors de l'annonce de 2.900 suppressions de postes et du retrait de 14 avions de sa flotte d'ici 2017.

"Je suis déterminé à ne pas me laisser marcher sur les pieds. Vis-à-vis des collaborateurs à qui je demande des efforts énormes, je ne peux pas accepter qu’on nous traite comme les 'fauteurs de troubles'", a déclaré Augustin de Romanet lors d'une conférence de presse de présentation du plan stratégique 2016-2020 du groupe.

ADP a prévenu son personnel que la modération salariale serait de rigueur et prévoit le non-remplacement de 350 salariés d'ici 2017, a-t-il ajouté.

Les nouveaux tarifs, dont l'augmentation sera ralentie sur la période 2011-2015, favoriseront les compagnies ayant des correspondances à Paris vers des destinations internationales, comme c'est le cas d'Air France, a précisé de son côté le directeur financier, Edward Arkwright.

A partir du 1er avril 2016, les redevances sur les passagers des vols long-courriers baisseront et les compagnies ayant un trafic en correspondance en croissance seront exonérées de redevance sur tout nouveau passager ainsi gagné, a-t-il ajouté.

En contrepartie, ADP augmentera ses redevances sur les vols court et moyen-courriers les moins fréquentés (épargnant ainsi les compagnies low cost qui remplissent leurs avions et les font beaucoup voler) et compensera le reste du manque à gagner avec des recettes issues de ses commerces.

ADP compte également déployer l'embarquement automatique des passagers à partir de 2016, supprimant ainsi toutes les charges de manutention des bagages aujourd’hui assumées par Air France, principale compagnie du "hub" parisien, a ajouté Augustin de Romanet.

L'Etat français est à la fois premier actionnaire d'ADP, avec 50,6% du capital, et détenteur d'une participation de 17,6% dans Air France-KLM.

(Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.