Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ADP confirme ses objectifs malgré un trafic qui ralentit

Reuters15/11/2012 à 13:15

HAUSSE DU CA D'AÉROPORTS DE PARIS SUR NEUF MOIS

PARIS (Reuters) - Aéroports de Paris (ADP) a confirmé jeudi ses objectifs financiers pour 2012 en dépit d'un ralentissement de son trafic en octobre et d'un contexte de "fortes incertitudes".

L'exploitant des aéroports de Paris et d'Orly anticipe toujours pour cette année une croissance modérée de son trafic passagers, de son chiffre d'affaires et de son excédent brut d'exploitation (Ebitda).

Le groupe a annoncé une hausse de 4,9% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,972 milliard d'euros.

Sur la période, le trafic passagers dans les aéroports parisiens a enregistré une hausse modérée de 1,3%.

En prenant en compte l'international, le trafic d'ADP a augmenté de 9,2% sur neuf mois, à 68,1 millions de passagers, la hausse atteignant 20,7% pour l'aéroport d'Istanbul.

Pour le mois d'octobre, le trafic a en revanche diminué de 1,7% sur un an, à 7,4 millions de passagers, marqué par une baisse à l'international (-3,5%) et en France (-2,3%). Seul le trafic Europe (hors France) est parvenu à se stabiliser (+0,1%).

"En France, la tendance est plus faible depuis avril et le mois d'octobre est encore plus mauvais. C'est un niveau très faible qui soulève la question de ce qui peut arriver ensuite", a déclaré Laurent Galzy, directeur général adjoint chargé des finances lors d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant a néanmoins souligné l'impact pour le mois d'octobre du calendrier des vacances scolaires, dont une partie se sont déroulées cette année en novembre.

Pour les prochains mois, Laurent Galzy a évoqué un "haut niveau d'incertitudes", précisant que le groupe était en train de mettre un place un nouveau processus pour évaluer les perspectives du trafic l'an prochain.

"Nous verrons les résultats de ce processus dans quelques semaines", a-t-il dit.

IMPACT DU PROJET D'AÉROPORT À ISTANBUL

Lundi, le conseil d'administration d'ADP, dont l'Etat détient 52%, a proposé de nommer Augustin de Romanet, ex-patron de la Caisse des dépôts, au poste de PDG du groupe en remplacement de Pierre Graff, atteint par la limite d'âge. (voir)

Le directeur général délégué d'ADP, François Rubichon, qui était candidat à la succession de Pierre Graff, assurera l'intérim, le temps qu'Augustin de Romanet soit auditionné par des commissions parlementaires et que soit publié le décret avalisant sa nomination.

Selon deux sources proches du dossier, le directeur financier Laurent Galzy devrait être nommé numéro deux d'ADP en remplacement de François Rubichon.

Le premier dossier auquel Augustin de Romanet devra s'atteler est un héritage de Pierre Graff : l'acquisition en mai de 38% du concessionnaire de l'aéroport d'Istanbul, TAV Havalimanlari Holding TAVHL.IS, pour 668 millions d'euros.

Les autorités turques ont annoncé cet été un projet de troisième aéroport à Istanbul, ce qui a suscité des interrogations en interne sur l'investissement d'ADP.

Lors de la conférence téléphonique, Laurent Galzy a reconnu que l'ouverture d'un troisième aéroport pourrait avoir un impact sur les revenus de l'aéroport Ataturc exploité par ADP si elle intervenait avant la fin de la concession du groupe en 2021.

Les autorités turques ont avancé la date de 2016 pour la mise en route de ce troisième aéroport mais cela pourrait prendre plus de temps entre le processus d'appel d'offres et la construction, a indiqué le directeur financier d'ADP.

"Nous sommes en discussions avec les autorités turques sur le sujet", a dit Laurent Galzy.

ADP n'a pas exclu de participer lui-même à l'appel d'offres pour le nouvel aéroport d'Istanbul.

"Il s'agit d'un projet attractif que nous avons à étudier", a déclaré le directeur financier.

Il a par ailleurs indiqué qu'aucune opération de croissance externe de l'ampleur de sa prise de participation dans TAV n'était envisagée.

A la Bourse de Paris, l'action ADP reculait de 0,75% à 59,24 euros à 11h20, donnant une capitalisation de 5,86 milliards d'euros. Elle regagne 11,8% depuis le début de l'année après avoir cédé 10,3% en 2011.

Blandine Hénault avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.567 -0.35%
2.74 -0.36%
5372.31 -0.34%
5379.5 -0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.