Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Actia toujours pénalisé par la pénurie de composants
information fournie par AOF21/09/2021 à 08:35

(AOF) - Actia a fait part d'une perte au premier semestre 2021 de 1,5 millions d'euros, en nette réduction par rapport aux 15,6 millions d'il y a un an. Les ruptures d'approvisionnements liées à la pénuries de composants électroniques et l'augmentation du prix de certaines matières premières ont été en partie compensées par un allégement de la structure de coût, faisant ressortir un EBITDA de 13,2 millions d'euros, contre 0,2 million au premier semestre 2020. La pénurie de composant a également freiné la croissance de l'activité, même si celle-ci a atteint 11,6% à 225,4 millions d'euros.

Le fabricant d'appareils de mesure en a particulièrement subi les effets dans sa division Automotive, en dépit d'une croissance de 7,2% à 198,3 millions d'euros.

La division Telecom a quant à elle réalisé un chiffre d'affaires de 27,1 millions d'euros, en progression de 60,1 %, liée à l'effet de base favorable et à la montée en puissance des solutions pour le marché du Ferroviaire et de l'Énergie. Elle est restée toutefois sensiblement inférieure aux attentes du groupe.

Les opérations du groupe ont généré 12,3 millions d'euros de trésorerie sur les 6 premiers mois de 2021, contre 3,7 millions à la même période en 2020. Au bilan, Actia constate principalement les effets de la pénurie de composants qui génère une variation du BFR de 2,7 millions d'euros induite par la hausse des stocks, à 159 millions contre 149,6 millions à fin 2020 et des dettes fournisseurs à 73,8 millions d'euros contre 69,9 millions à fin 2020 (+5,6 %).

Actia estime pouvoir dépasser, à une échéance de 4 à 5 ans, les 800 millions de chiffre d'affaires. "La normalisation du marché des composants, attendu à horizon 2023, se traduira par une forte accélération de la croissance du Groupe qui pourra se répercuter sur ses ratios de rentabilité", ajoute la société.

AOF - EN SAVOIR PLUS

La croissance du marché français a été tirée par les ventes de téléviseurs, mais ne concerne pas tous les segments de marché. Les téléviseurs, et tout l'écosystème vidéo ainsi que la dynamique constante du segment des casques portent le marché français. En revanche, les marchés de la Photo (-20%), de l'Audio embarquée (-31%) et de la Hifi (-3%) sont en retrait.

Forte croissance du marché français

D'après l'institut GfK, le marché français de l'électronique grand-public a bénéficié en 2020 d'une croissance de 6%, avec un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros. Malgré les annulations des événements sportifs, suite à la crise sanitaire, 5 millions de téléviseurs ont été commercialisés en 2020 pour un chiffre d'affaires en hausse de 16%, à plus de 2,3 milliards d'euros. A l'effet volume s'ajoute la hausse du prix moyen de vente (456 euros soit +2%). Les ventes des modèles dotés des technologies OLED-QLED (dont le chiffre d'affaires a bondi de 43% en CA), représentent désormais le tiers des ventes totales du marché français des téléviseurs.

Les barres de son (avec 130 millions d'euros générés en 2020 en croissance de 14%) profitent pleinement d'une expérience télévisuelle plus qualitative. Les enceintes home-cinéma, supports muraux et rétro/vidéo projecteurs ont également affiché des progressions de revenus à deux chiffres au second semestre 2020. Les ventes de casques ont aussi bénéficié d'une forte croissance l'an passé (+16% à 943 millions d'euros).

Des évolutions différenciées sur le marché des téléviseurs

Ce marché a dû faire face à des ruptures de stocks car la crise sanitaire a provoqué des fermetures d'usines et une désorganisation des chaînes d'approvisionnement.

Si les ventes ont été portées par les confinements dans les pays développés, les ventes mondiales ont été négativement impactées par un recul économique dans les pays émergents. La demande en provenance d'Asie et d'Amérique Latine a dégringolé alors qu'elle constitue l'un des principaux moteurs traditionnels du secteur. Au final, seuls 216 millions de téléviseurs ont été commercialisés dans le monde en 2020, soit un léger recul (-0,8% par rapport à 2019, quand le marché avait progressé d'environ 1%).

Valeurs associées

Euronext Paris +0.54%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.