Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accor encouragé par les émergents et la baisse des coûts

Reuters16/01/2014 à 20:40

HAUSSE DU CHIFFRE D'AFFAIRES ANNUEL D'ACCOR GRÂCE À L'EUROPE ET AUX PAYS ÉMERGENTS

PARIS (Reuters) - Accor estime que la croissance de ses ventes 2014 devrait être comparable à celle de l'exercice passé, qui a profité des bonnes performances réalisées dans les pays émergents et en Europe mais aussi d'économies de coûts particulièrement élevées au quatrième trimestre.

Dans ce contexte, le groupe hôtelier a revu légèrement en hausse son objectif de résultat opérationnel 2013 désormais escompté "de l'ordre de 530 millions d'euros" alors qu'il attendait jusqu'à présent un chiffre compris entre 510 et 530 millions d'euros.

Les ventes engrangées l'an dernier ont crû de 2,7% à données comparables à 5.536 millions d'euros, contre 5.529 millions attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Lors d'une conférence téléphonique, Sophie Stabile, la directrice financière d'Accor, a dit s'attendre pour 2014 à une croissance en ligne avec celle de 2013.

L'entreprise compte tirer parti de la réorganisation annoncée fin novembre de ses activités autour de deux pôles, l'un chargé de la gestion des hôtels et l'autre de la propriété immobilière.

"Cette feuille de route va nous permettre dès cette année de gagner en clarté et en efficacité afin de faire de Accor le groupe hôtelier le plus performant et le mieux valorisé", affirme son nouveau PDG Sébastien Bazin cité dans un communiqué.

Sébastien Bazin, ex-dirigeant de Colony Capital, premier actionnaire d'Accor, a pris fin août la tête du quatrième groupe hôtelier mondial et numéro un en Europe, quatre mois après l'éviction de Denis Hennequin pour manque de résultats.

Sur l'année, la progression du chiffre d'affaires des hôtels en propriété et en location ressort à 1,7% alors que le revenu lié aux redevances de management et aux franchises a bondi de 14,7%.

Pour le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires d'Accor s'inscrit à 1.402 millions d'euros, en hausse de 3,4% à données comparables soit un ralentissement par rapport aux 3,8% réalisés au troisième trimestre.

Sur la fin 2013, Accor dit avoir bénéficié d'une activité très favorable sur tous ses marchés, notamment en Europe. Il précise que les pays émergents, l'Amérique latine, l'Afrique et le Moyen Orient ont été très bien orientés alors que l'activité a reculé en Chine ainsi qu'en Australie

Au total, Accor a ouvert 22.637 chambres (170 hôtels) dont 85% en contrats de management et franchise, 41% en Europe, 37% en Asie-Pacifique, 13% en Amérique Latine et 9% en Afrique/Moyen-Orient.

A fin 2013, le parc hôtelier du groupe comptait 461.719 chambres, dont 59% en contrats de management et de franchise.

L'action du groupe Accor, qui a pour principaux concurrents InterContinental, Marriott et Starwood, a clôturé jeudi à 35,365 euros (-0,10%) faisant ressortir une capitalisation boursière d'un peu plus de huit milliards d'euros. Elle a progressé de 28,5% l'an dernier.

Noëlle Mennella avec Dominique Vidalon édité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

8.05 -2.26%
ALD
14.14 +1.00%
0.646 +0.62%
5406.01 -0.13%
8.87 -0.17%
20.73 -0.24%
0.089 +5.95%
70.4 -3.36%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.