Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ABN Amro annonce un bénéfice supérieur aux attentes

Reuters15/02/2017 à 08:59
 (Actualisé avec précisions, commentaires du groupe) 
    AMSTERDAM, 15 février (Reuters) - ABN Amro  ABNd.AS  a 
annoncé mercredi un bénéfice net de 333 millions d'euros au 
titre du quatrième trimestre, un résultat meilleur que prévu qui 
reflète le dynamisme de la croissance aux Pays-Bas. 
    Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 
un bénéfice de 279 millions d'euros pour la première banque 
néerlandaise, contre 272 millions un an plus tôt. 
    "La rentabilité s'est améliorée grâce à la croissance du 
portefeuille de prêts - crédits immobiliers, PME et prêts aux 
entreprises - et à une baisse significative des pertes sur 
prêts", a expliqué Kees van Dijkhuizen, le nouveau directeur 
général du groupe qui a remplacé Gerrit Zalm le 1er janvier. 
    Les pertes sur des prêts ont reculé à 35 millions d'euros 
contre 124 millions au quatrième trimestre de 2015. La marge 
nette d'intérêts s'est améliorée, passant de 1,47% à 1,53%. 
    Selon Van Dijkhuizen, les crédits immobiliers sont de 
nouveau en croissance pour la première fois depuis 2010, et dans 
le secteur des petites et moyennes entreprises, il s'agit de la 
première hausse depuis 2008, avant la crise financière. 
    L'économie néerlandaise a progressé de 2,1% en 2016 et la 
croissance devrait s'accélérer en 2017. ABN Amro relève 
toutefois des risques liés à d'éventuelles mesures 
protectionnistes de la part de la nouvelle administration 
américaine et à l'impact d'une sortie de la Grande-Bretagne, 
l'un des principaux partenaires commerciaux des Pays-Bas, de 
l'Union européenne.  
    Le groupe bancaire, dont 80% des activités sont regroupées   
au Pays-Bas, cherche à s'internationaliser davantage en 
proposant ses prêts à de nouveaux secteurs dans les matières 
premières, les énergies renouvelables, la chaîne 
d'approvisionnement alimentaire et les services aux 
collectivités. 
    "Nous avons commencé à recruter de nouveaux clients dans ces 
secteurs", a souligné Van Dijkhuizen. "Cela montre que notre 
banque peut croître tant aux Pays-Bas qu'à l'étranger." 
    Au quatrième trimestre, les prêts consentis par ABN Amro 
étaient de 79% à l'échelle nationale et de 21% à 
l'international. 
    ABN Amro a précisé que son ratio de fonds propres CET1 
s'était amélioré à 17,0% à fin 2016, contre 16,6% à la fin du 
troisième trimestre et 15,5% fin 2015. 
    Le groupe basé à Amsterdam dit conserver des ratios élevés 
en attendant les nouvelles orientations du comité de Bâle sur 
les fonds propres que doit détenir une banque pour compenser ses 
 actifs à risque, notamment les crédits immobiliers. Cette 
question est également au coeur des préoccupations des 
principaux concurrents d'ABN Amro tels que Rabobank  RABO.UL  et 
ING  INGA.AS . 
    ABN Amro, toujours détenu à 70% par l'Etat néerlandais après 
sa nationalisation lors de la crise financière de 2008, propose 
au titre de 2016 un dividende de 0,84 euro, en hausse de trois 
centimes. 
 
 (Toby Sterling, Véronique Tison et Claude Chendjou pour le 
service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

5316.01 -1.05%
26.46 +3.68%
0.135 -18.18%
24.1 -2.19%
71.32 -1.22%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.